La Passe-Miroir, livre 1 : Les Fiancés de l’Hiver, de Christelle Dabos

la-passe-miroir---livre-1---les-fiances-de-l-hiver-282811Après une loooongue panne livresque (un bon mois quand même…), j’ai enfin terminé la semaine dernière le tome 1 de la saga La Passe-Miroir de Christelle Dabos : Les fiancés de l’hiver. Je l’ai commencé fin juillet, et l’ai terminé fin août, j’ai donc mis plus d’un mois à le lire. Non pas que je n’ai pas apprécié cette lecture, bien au contraire, mais je n’ai pas été aussi emballée que je pensais l’être…

L’histoire
Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Ce que j’en ai pensé
Comme annoncé plus haut, j’ai beaucoup apprécié cette lecture malgré le temps qu’il m’a fallu pour en venir à bout. Ma panne livresque (et cinématographique d’ailleurs aussi, culturelle en gros !) n’est donc pas due à la qualité du livre.

Ce que j’ai aimé :
L’univers très riche mis en place par l’auteure : Christelle Dabos et son imagination débordante ont donné lieu à une histoire bien construite et surtout à un univers très riche en détails et en « magie ». Cela m’a même fait pensé à Harry Potter sous certains aspects, dans la manière dont le personnage principal ressent ce qui lui arrive et tout ce qui se passe autour d’elle, et dont elle voit les choses qui l’entourent de ses yeux innocents. C’est un univers jeunesse, magique, retors et parfois sombre, très bien décrit en termes de décors et de culture, qui m’a totalement captivé.

Les intrigues entremêlées : Ce que j’aime dans les sagas de ce genre, ce sont les intrigues qui s’enchainent les unes aux autres sans que l’on se rende compte de rien. En plus de l’histoire d’Ophélie, nous nous retrouvons également plongés dans l’histoire de Thorn, de Bérénilde, des ancêtres… C’est bien écrit, intelligemment construit et suffisamment bien structuré pour que l’on ne s’y perde pas.

Ce que j’ai moins aimé :
Les personnages : Malheureusement, je ne me suis pas vraiment attachée au personnage d’Ophélie. J’aime son caractère, qui se développe au fur et à mesure de l’intrigue, mais c’est tout… Je ne sais pas exactement dire ce qui me bloque chez elle mais je n’accroche pas plus que ça. Je me suis par contre beaucoup plus attachée au personnage de Thorn, très intrigant.

Le rythme : L’histoire met quand même un moment à se mettre réellement en place. On sait qu’un complot se trame autour d’Ophélie, mais il faut attendre la fin du livre pour en connaitre une partie des aboutissants, et cela m’a frustré. Même si c’est une saga, et que bien évidemment l’auteur prend son temps pour nous emmener là où elle le souhaite. Je pense que c’est pour ça que je suis restée sur ma faim, ce manque de rythme m’a un peu gênée et donc m’a empêché de me passionner réellement pour cette histoire.

Les Fiancés de l’hiver est donc une lecture jeunesse bien travaillée grâce à un univers riche et très intéressant, mais qui ne m’a pas passionné. Je lirai tout de même bien évidemment le tome 2 avec une grande curiosité et un plaisir que je sais déjà certain.

17/20

Publicités

4 réflexions sur “La Passe-Miroir, livre 1 : Les Fiancés de l’Hiver, de Christelle Dabos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s