Memorex, de Cindy Van Wilder

Quand j’ai vu que Cindy Van Wilder, dont j’avais adoré adoré adoré la saga Les memorex-710476-250-400Outrepasseurs, sortait un nouveau roman, ni une ni deux, sans réfléchir, et sans même savoir de quoi le roman parlait, je l’ai acheté. J’ai profité du Club des Hiboux de Saefiel pour le lire, et en quatre petits jours, j’ai lu cette histoire originale et bien menée.

L’histoire
2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancœurs que Réha ressasse depuis un an. Au cœur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Mon avis
Depuis sa sortie, les avis vont d’excellente lecture à coup de cœur absolu ! Malheureusement, ce ne fut pas le cas pour moi. Ce fut une bonne lecture, mais loin d’un coup de cœur.

Le principal problème que j’ai rencontré avec ce roman, c’est son héroïne. J’ai été tout bonnement incapable de m’attacher à Réha, à travers laquelle nous évoluons dans l’intrigue. Alors oui, elle a un passé difficile, mais elle a vraiment trop mauvais caractère pour moi… Elle déteste tout et tout le monde, alors que pas mal de fois dans le roman, notamment au début, c’est inutile, et ça m’a franchement agacé. Elle m’a franchement agacé. Et je n’ai pas réussi à m’attacher aux autres personnages du roman, sauf Aïki qui reste très secondaire malgré tout. Donc malheureusement, j’ai eu du mal à complètement entrer dans le roman.

Pourtant, l’intrigue est excellente, et l’univers très bien pensé. Tout ce qui entoure Memorex est très mystérieux, l’effet étant renforcé par les apartés dans certaines parties, où on ne sait pas qui parle. Ajoutez à cette entreprise une île perdue au milieu de l’océan, et un attentat jamais élucidé, et vous avez votre trame de fond. Et j’ai adoré tout ce mystère, ces non-dits, ces messes basses, ces suppositions et cette enquête. Ça rend l’atmosphère à la fois mystérieuse et pesante, et ça m’a tenu en haleine tout au long du roman.

L’évolution de l’intrigue est bien menée, pour cela Cindy Van Wilder n’a pas son pareil. Bon, même si parfois, certaines situations m’ont agacée car je trouvais qu’elles n’avaient pas de sens (ajouter un petit moment de romance en plein milieu de l’action par exemple, ça a le don de m’énerver). A part quelques petits moments un peu décousus parfois, le tout tient très bien la route, et je ne m’attendais pas à me retrouver là où l’auteure m’a menée. Rien que pour ça : BRAVO Cindy !

16/20

Publicités

10 réflexions sur “Memorex, de Cindy Van Wilder

  1. Je l’ai terminé hier ! Et j’avoue être entièrement d’accord. Peut-être que toutes les excellentes critiques m’ont amenées à surévaluer le livre, je ne sais pas.. Mais j’ai été un peu déçue, même si j’ai globalement adoré l’histoire et l’univers. Comme toi j’ai eu du mal avec Réha. J’ai limite eu plus de facilité à m’attacher à Holly x)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s