Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1, d’Eleanor Herman

Au moment de sa sortie il y a un an, j’étais plus qu’emballée par le résumé du premier 9782221188934tome de la saga Le sang des Dieux et des Rois. Une réécriture fantasy du règne d’Alexandre le Grand, pour la férue d’Histoire que je suis, il ne m’en fallait pas plus pour me faire acheter le roman. Et jusqu’à la sortie du tome 2, que j’ai d’ailleurs reçu en partenariat grâce à NetGalley, je n’avais pas pris le temps de découvrir ce roman. C’est maintenant chose faite, d’autant plus que j’ai eu le plaisir d’échanger tout le long avec Laura Darcy Books !

Résumé
A 16 ans, Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais se trouve irrésistiblement attiré par une nouvelle venue… Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de cour tout en taisant sa mission secrète : tuer la reine. Mais c’est sans compter sur son premier amour… Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le cœur de Katerina, même si cela signifie se mesurer à Hephaestion, tueur sous la protection d’Alexandre. Et, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre sans l’avoir rencontré, désire changer sa destinée en partant en quête des légendaires et mortels Mangeurs d’Esprit.

Mon avis
J’attendais beaucoup de cette lecture, et j’en ressors malheureusement un peu déçue… Même si j’ai adoré la mythologie et l’univers mis en place, j’ai trouvé le récit sans relief et au rythme très plat.

Mais commençons par les points positifs. Selon moi, le principal point positif est l’univers travaillé par Eleanor Herman. Retravailler l’époque de la jeunesse et du règne d’Alexandre le Grand est, en soi, une excellente idée de départ. Beaucoup de légendes ponctuent son règne, et l’auteure a parfaitement su les exploiter. Elle est même allée au-delà en ajoutant des éléments fantastiques, ce qui donne un univers très riche et passionnant. J’ai adoré la magie et la mythologie présentées dans ce premier tome, et j’ai hâte de voir comment l’auteure va exploiter ces éléments dans la suite de la saga.

Toutefois, je me dois de dire que l’univers est presque le seul point positif du roman… Du moins le seul point positif que je ne trouve pas à critiquer. Car pour le reste, j’avoue avoir été assez déçue.

Premier point négatif : les personnages. Il y en a beaucoup. Trop peut-être ? Disons qu’il y a assez de personnages pour exploiter le potentiel de l’univers de l’auteure, mais trop pour assurer une cohésion parfaite à l’histoire et un bon rythme au roman. Le récit se déroule selon les points de vue alternés de tous les personnages, et c’est ici la grosse faiblesse du roman, et le risque avec cette construction de récit : dès qu’un clifhanger se produit, on passe à autre chose, et on perd alors en intensité. Au final, j’ai donc eu l’impression que les scènes d’action étaient molles et bâclées, et pas aussi folles qu’elles auraient pu l’être.

Et j’ai encore du mal à voir l’intérêt de suivre certains personnages. Je pense notamment à Zofia, dont l’histoire prend une tournure assez inattendue… et je dois l’avouer assez grotesque sur la fin du roman. Pour le moment, je ne sais pas à quoi elle sert, et c’est tout de même un peu embêtant. J’ai également trouvé que les hormones des personnages étaient trop en ébullition à certains moments, jusqu’à les rendre totalement abrutis. L’adage « L’amour rend aveugle » prend tout son sens dans cette histoire, aucun doute là-dessus, ce qui s’est avéré agaçant.

J’aurais également aimé découvrir plus en profondeur le personnage d’Alexandre le Grand (qui est ici encore petit, mwahaha), et surtout à plus de grandeur. Il fait parfois un peu enfant gâté à l’ego surdimensionné. J’espère que la suite redorera un peu son blason. Et que dire d’Olympias, qui n’est pas présenté comme un personnage aussi nuancé que sa légende le laisse penser…

Au final, je ne peux pas dire avoir passé un mauvais moment de lecture avec ce roman, loin de là. Mais je ne suis pas plus emballée que ça… J’espère que la suite sera un peu plus punchy, car l’univers mérite vraiment une histoire grandiose !

Publicités

19 réflexions sur “Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1, d’Eleanor Herman

  1. J’hésite toujours à me lancer dans cette saga dont on a entendu beaucoup d’avis ultra positifs et dont on lit de plus en plus d’avis déçu/mitigé… l’univers me semble vraiment bon mais je crains que ça ne suffise pas

    Aimé par 1 personne

  2. le synopsis de ce livre me tente bien car j’aime beaucoup l’histoire… mais ta chronique me fait hésiter 😦 cela m’agace les personnages qui deviennent un peu « bête » à cause de leurs sentiments 😦

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais bien aimé ce premier tome pour ma part. C’est vraiment l’univers qui m’avait plu. Certains personnages et intrigues plaisent plus que d’autres, c’est normal car il y en a beaucoup. En fait je crois que c’est ça qui m’a plu, de voir le destin de chacun. Le personnage de Kat est celui que j’ai préféré je crois, même si j’avais deviné une bonne partie de son passé (c’était bien trop gros quand même ^^)

    Aimé par 2 people

  4. Je n’ai pas trouvé qu’il y avait trop de personnages. En revanche, Zofia est un nid à emmerdes, et bien que je ne vois pas l’intérêt d’un tel perso, je ne peux m’empêcher de me demander comment son histoire va évoluer, quand est-ce qu’elle croisera enfin la route des autres héros.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s