L’île au trésor, de Robert Louis Stevenson

l-le-au-tresor-2730092Je ne sais pas si c’est aussi le cas pour vous, mais personnellement, je possède des livres depuis ma plus tendre enfance dans ma bibliothèque, que je n’ai jamais lus ! Il y a La Chartreuse de Parme de Stendhal, et L’île au trésor de Stevenson (que j’ai acheté le 07 janvier 1996, c’est dire, j’avais 9 ans ! Et je le sais car je l’ai marqué sur le livre, dans un petit encart spécialement conçu pour cela !). Depuis le temps que je les ai, ces livres font limite partie des meubles, et son plus un élément de souvenir de mon enfance qu’un objet de curiosité livresque. Toutefois, quand j’ai vu qu’une lecture commune était organisée sur Livraddict autour de L’île au trésor, je me suis dit qu’il était temps de redonner à l’ouvrage sa fonction première : celle de simple livre !

L’histoire
Le jeune Jim Hawkins est le héros de ce roman, ainsi que le terrible John Silver, l’homme à la jambe de bois. L' »Hispanolia » débarque sur l’Ile au Trésor les « bons » et les « méchants ». Dès lors, une lutte implacable se déroule pour retrouver le trésor amassé par Flint, redoutable pirate mort sans avoir livré son secret.

Mon avis
Un petit livre aventure jeunesse de moins de 200 pages était sensé être lu rapidement… Et bien c’est tout le contraire qui s’est passé avec ce roman ! Ma lecture fut si laborieuse que j’ai mis plus de 3 semaines à en venir à bout !

Le principal obstacle à la fluidité de ma lecture réside, selon moi, dans le style de l’auteur : j’ai trouvé que le style était bien trop pompeux pour un roman d’aventures jeunesse ! Alors oui, je sais que c’est une oeuvre classique, mais tout de même ! Je n’ai jamais eu l’impression de me trouver dans la tête d’un enfant, plutôt dans celle d’un jeune homme, et surtout je n’ai pas retrouvé le rythme digne d’un roman d’aventure !

J’ai trouvé le rythme du roman très inégal : le début est extrêmement long et loin d’être utile à l’histoire, alors que la fin est limite bâclée ! Certains éléments et personnages sont totalement inutiles, tandis que d’autres auraient mérité d’être bien mieux exploités (je pense notamment au personnage de Ben Gunn).

Je ne me suis attaché à aucun personnage, je n’ai ressenti à aucun moment l’enjeu ni la pression des batailles qui avaient lieu dans le récit, et je n’ai à aucun moment été éblouie par cette chasse au trésor ! On a l’impression que le jeune Jim se retrouve là-dedans comme par enchantement, on ne ressent jamais son attirance pour l’aventure, ou sa curiosité par rapport au monde marin…

Bref, L’île au trésor fut une bien amère déception ! Je comprends mieux pourquoi je n’étais pas allée plus loin que les trois premiers chapitres à l’âge de dix ans…

Publicités

5 réflexions sur “L’île au trésor, de Robert Louis Stevenson

  1. Je vois que c’est la collection « bibliothèque de l’aventure » – est-ce qu’il s’agit du texte original ou bien d’une réécriture « pour les enfants » ? J’avais lu Peter Pan dans ce type de collection et détesté, je ne suis pas sûre d’apprécier plus le style de Barrie mais par contre j’avais bien aimé Stevenson. Il me semblait aussi que le etxte était un peu plus long, mais cela peut dépendre du format.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s