Chère Mrs Bird, d’AJ Pearce

En ce moment, j’ai très envie de romans qui me font me sentir bien à travers les histoires de héros inspirants. C’est dans cette optique que je me suis lancée dans le roman Chère Mrs Bird, qui fait partie de la collection Le Cercle de la maison Belfond, collection que j’apprécie beaucoup. J’en avais entendu parler comme d’une histoire pleine d’émotions mais sympathique, j’attendais donc ces deux qualités en allumant ma liseuse !

L’histoire

Londres, 1941. À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert.Sa mission : répondre aux courriers des lectrices adressés à Mrs Bird, la rédactrice en chef. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse d’abandonner ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical. Alors que Londres sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

Mon avis

J’ai passé un sympathique moment en compagnie de ce roman, mais j’avoue, j’en attendais un peu plus ! L’aspect historique est intéressant, et la portée « féministe » assez bien menée, mais le tout est bien trop édulcoré et trop peu approfondi à mon goût…

J’avoue que le ton du roman m’a totalement décontenancé. Non qu’il ne m’ait plu, au contraire, mais j’ai tellement l’habitude de lire des romans au ton dramatique sur la période de la Seconde Guerre Mondiale que la bonhomie de ce roman-ci m’a surprise. Et j’ai beaucoup aimé cette surprise ! AJ Pearce met certes en avant les difficultés rencontrées par les civils pendant la Guerre, mais surtout le courage qui les anime.

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Emmy. C’est une héroïne courageuse, dévouée, ambitieuse, qui voit toujours le verre à moitié plein et a un grand coeur. Elle tente par tous les moyens d’aider les gens tout en tentant de mener sa propre barque, avec beaucoup de personnalité et d’audace. Elle a un côté féministe largement mis en avant auquel il m’a été simple de m’identifier : Emmy a des rêves de carrière qu’elle souhaite réaliser, et se sent bien loin des « obligations familiales » de la femme de l’époque.

L’histoire qui nous est racontée est également très intéressante. Ici, la Guerre se déroule à Londres, qui souffre des bombardements intensifs et de la pénurie de vivres. J’ai adoré suivre le quotidien des équipes de secours et des bénévoles qui font leur possible pour venir en aide aux civils, et participent aussi à leur façon à la Guerre même si c’est hors du front. Et j’ai aimé aussi que, pour une fois, ce soit un roman qui se déroule pendant la Guerre mais ne parle pas que de la Guerre. Il parle aussi d’histoires personnelles difficiles qui se déroulent quotidiennement, et qui ne s’arrêtent pas avec le début des combats. J’ai trouvé cette plongée dans le quotidien des civils très intéressant.

Toutefois, même si j’ai beaucoup apprécié l’héroïne du roman et l’histoire qui est développée, je regrette le manque de profondeur de l’ensemble. Certes le ton du roman oscille entre bonhomie et tragédie, mais j’ai trouvé que parfois le tout était un peu trop édulcoré et insuffisamment approfondi. Au final, on sait peu de choses concernant les personnages (le strict minimum pour bien les cerner, mais sans plus) voire rien du tout (je pense notamment à Mrs Bird qui reste un mystère à part entière). J’aurais aimé rentrer plus en détails sur la vie à cette période et sur les difficultés rencontrées par les civils. S’ajoute à cela une fin totalement improbable qui ne m’a franchement pas convaincue… Il me reste comme un arrière-goût d’inachevé avec ce roman malheureusement.

Malgré quelques faiblesses, j’ai passé un agréable moment en compagnie d’Emmy et Mrs Bird. Chère Mrs Bird est un roman qui a le mérite de mettre en avant les civils durant la Guerre au travers d’une héroïne inspirante : ça sort des sentiers battus, c’est frais, ça fait du bien !

6 réflexions sur “Chère Mrs Bird, d’AJ Pearce

  1. J’avoue l’avoir un peu plus apprécié que toi. J’ai adoré le ton de la narratrice ; comme tu dis, c’est rare de voir un roman sur cette période aussi plein d’humour !
    Toute l’histoire autour du courrier des lectrices m’a énormément plu et j’ai vraiment refermé ce livre avec le sourire !

    (si tu aimes la collection tu devrais vraiment lire le nouveau « Les Brumes de Key West » de Vanessa Lafaye – je l’ai adoré !)

    Aimé par 1 personne

  2. Je comprends ton point de vue et j’ai vu d’autres chroniques qui appuyait le fait qu’on ressortait du livre sans réellement connaître les personnages 🙂 Je ne l’ai pas du tout ressenti de cette manière, au contraire. Savoir ce qu’il fallait savoir m’a suffi. Comme quoi, nos sensibilités sont bien différentes :p

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s