Une braise sous la cendre, tome 3 : Le prix du sang, de Sabaa Tahir

Un de mes objectifs de cette année était d’avancer dans mes séries en cours, notamment dans mes séries de fantasy qui sont très nombreuses. Un petit tour en médiathèque m’a fait emprunter le dernier tome sorti d’Une braise sous la cendre, série que j’ai commencée en 2017.

L’histoire

Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité.
Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…

Mon avis

Mon intérêt pour la fantasy YA se serait-il émoussé ?! Après cette lecture, je le pense sincèrement.

Le Prix du sang m’a fait passé un moment sympathique, mais sincèrement, je n’ai pas l’impression que ce tome ait fait grandement avancer la série… J’ai trouvé ce tome extrêmement répétitif, et n’y ai pas trouvé l’originalité attendue. Le livre ne se résume qu’à une suite de scènes d’action, ce qui donne un très bon rythme au roman, mais le tout mis bout à bout, il y a beaucoup de choses qui me paraissent inutiles. Alors certes, on ne s’ennuie pas, mais je me demandais jusqu’où irait l’autrice pour exploiter son univers et toutes les idées qu’il lui donne, sans pour autant que cela fasse avancer son histoire initiale.

Je pense qu’aujourd’hui, j’ai lu trop de séries de ce genre, et que j’ai fait le tour de ce que le genre pouvait me proposer d’original. Le seul élément que j’ai aimé, c’est l’univers dans lequel se met à évoluer Elias, personnage qui prend de l’étoffe et bien plus d’intérêt que dans les autres tomes, et dont j’ai adoré l’évolution. Il se dégage de son nouveau « rôle » un charisme et un ésotérisme incroyables, et j’ai adoré toutes les scènes le concernant, son évolution étant en plus très bien gérée par l’autrice.

J’ai par contre été déçue des autres personnages de la série, notamment Hélène et Laia. Au bout de trois tomes, Laia ne sait toujours pas pour qui elle doit se battre, et se perd dans des réflexions inutiles d’adolescente fleur bleue inutiles. Elle a beau gagner en force, elle perd en intérêt selon moi. Idem pour le personnage d’Hélène, qui se fait balader de bout en bout dans ce tome; j’avais une vision bien plus puissante d’elle dans les tomes précédents, et là bon… Et j’avoue, ce tome a manqué de Commandante, dont il me tarde de connaitre tous les secrets !

Il y a du bon et du moins bon dans ce tome, et même si je suis restée sur ma faim, je sais que cela est dû à mon manque d’intérêt actuel pour le genre que pour le livre en lui-même. Reste que je lirai la suite de cette série, dont l’univers est poussé et suffisamment complexe pour que j’ai envie de continuer à le suivre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s