Les Testaments, de Margaret Atwood

Impossible de passer à côté de la suite de La Servante Ecarlate, roman découvert il y a deux ans et que j’avais adoré (cliquez ici pour lire ma chronique) ! Malgré ma hype, je n’ai pu m’empêcher de me poser la question du pourquoi du comment de la parution de ce roman, 35 ans après la parution du premier tome : buzz pour suivre le succès de la série ? Cette suite allait-elle être à la hauteur de mes attentes ?

L’histoire

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur.
A cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives. Deux d’entre elles ont grandi de part et d’autre de la frontière : l’une à Galaad, comme la fille privilégiée d’un Commandant de haut rang, et l’autre au Canada, où elle participe à des manifestations contre Galaad tout en suivant sur le petit écran les horreurs dont le régime se rend coupable.
Aux voix de ces deux jeunes femmes appartenant à la première génération à avoir grandi sous cet ordre nouveau se mêle une troisième, celle d’un des bourreaux du régime, dont le pouvoir repose sur les secrets qu’elle a recueillis sans scrupules pour un usage impitoyable. Et ce sont ces secrets depuis longtemps enfouis qui vont réunir ces trois femmes, forçant chacune à s’accepter et à accepter de défendre ses convictions profondes.

Mon avis

Malgré mes craintes concernant cette suite, je peux le dire : j’ai passé un excellent moment de lecture avec Les Testaments ! Même si le tome 1 restera unique dans mon coeur de lectrice, j’ai trouvé dans cette suite tout ce que j’y attendais !

Dès les premières pages, je suis replongée dans l’ambiance sombre, dure et révoltante de Galaad. J’avais oublié à quel point cette série me prenait aux tripes et me révoltait, au point de rentrer chez moi énervée d’avoir lu de telles horreurs. Rares sont les oeuvres qui me touchent si profondément, au plus profond de ma chair; la série de La Servante écarlate en fait partie. Alors oui, certes, cette suite reste moins marquante, car moins choquante par rapport au premier tome. Elle ne manque cependant pas d’intérêt, loin de là !

Margaret Atwood a eu l’intelligence de nous proposer une suite sous forme de roman chorale, qui nous font découvrir à la fois l’évolution de Galaad au fil des années et d’autres femmes au sein de cette société, qui ont d’autres rôles que celui de Servante. Leurs points de vue et expériences, bien différents, sont passionnants à découvrir… et glaçants aussi. L’évolution de ces personnages est saisissante, et j’ai été prise dans le roman et passionnée par l’histoire de la première à la dernière page. La suite est par ailleurs indirecte, se passant 15 ans après La servante écarlate… Je ne peux pas trop en dire, mais vous saurez rapidement situer les personnages au coeur de cette histoire !

J’ai une nouvelle fois été très agréablement surprise par l’écriture de Margaret Atwood, qui décrit les choses de manière si fluide qu’elle donne une sensation de réalité très puissante à son histoire. Cette lecture fut très destabilisante à ce niveau, tant cette histoire me fait peur, et parait plausible. A ce sentiment de peur se mêle évidemment un sentiment de révolte, ainsi que le sentiment commun à toute lecture : l’empathie avec les personnages. J’ai pleuré, aimé, craint avec les trois héroïnes de ce roman, qui ont réussi à me surprendre et à me parler en tant que femme, citoyenne, soeur et fille.

Je vous conseille sincèrement de vous plonger dans Les Testaments, une suite qui, pour moi, est digne de l’oeuvre originale.

3 réflexions sur “Les Testaments, de Margaret Atwood

  1. J’avais adoré The Handmaid’s Tale. C’est un des rares livres qui m’avait véritablement fait réfléchir et je n’étais que joie quand elle a annoncé la sortie de celui-ci. Je l’ai dévoré. Ce n’était pas forcément la forme que j’attendais et cela m’a un peu étonné au départ, mais après, je me suis laissée portée et j’ai adoré découvrir cet univers d’un autre point de vue.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s