Les cahiers d’Esther, tome 4 : Histoires de mes 13 ans, de Riad Sattouf

Riad Sattouf est un auteur graphique incontournable en ce qui me concerne. Chaque tome de ses séries L’arabe du futur et Les cahiers d’Esther est une lecture intéressante, et je prends toujours un grand plaisir à découvrir l’évolution de ses personnages. C’est donc dans le quatrième tome des Cahiers d’Esther que je me suis plongée ce week-end.

L’histoire

Son appareil dentaire ; #BalanceTonPorc ; ses rêves barrés ; « Folla la folle », Ben, son petit ami secret ; xxxTentacion ; ses copines ; sa famille… Esther a 13 ans et est en cinquième !

Mon avis

J’ai passé un très très bon moment de lecture avec ce quatrième tome, qui est, pour moi, le plus abouti à ce jour, et celui que j’ai eu le plus grand plaisir à lire !

Dire que j’ai découvert Esther à l’âge de 9 ans…! J’ai l’impression de prendre un coup de vieux à chaque nouveau tome ! Suivre les histoires d’Esther, c’est comme prendre des nouvelles d’une petite nièce qu’on ne voit qu’une fois par an : chaque rencontre est marquée par le changement de l’enfant. Comparer Esther dans ce tome et dans le tome 1, c’est prendre un sacré pavé dans sa tête d’adulte posé qui, somme toute, n’évolue plus beaucoup. Et quel plaisir de retrouver une jeune fille, bien ancrée dans l’adolescence, dont le caractère s’affirme et dont le regard sur le monde évolue !

Ces cahiers sont un formidable miroir de notre époque actuelle, des questionnements de la jeunesse, et de leur vision du monde. Alors oui, Esther n’est pas représentative de toute la jeunesse, mais il reste passionnant de la voir se questionner, s’indigner, se rebeller, accepter et mûrir. J’ai retrouvé pas mal de mes passions adolescentes en elle, et cette nostalgie ressentie le temps d’une courte lecture est loin de me déplaire !

J’ai adoré les dialogues de ce tome ! Riad Sattouf semble prendre à coeur de retranscrire précisément les paroles d’Esther, en insérant beaucoup de petits apartés pour appuyer son humour et ses expressions. Et même si les planches restent assez inégales, certaines étant bien plus intéressantes que d’autres, j’ai passé un très bon moment. Je ne sais pas ce qu’il en est de la situation de l’auteur par rapport à l’Obs, là où sont publiées les planches de manière individuelle chaque semaine, mais ce tome a une meilleure linéarité que les autres; on sent moins le côté planches hebdomadaires, et davantage le côté abouti d’un ouvrage sur une année complète, et j’ai beaucoup apprécié cela.

Je vous conseille vivement, si ce n’est déjà fait, de découvrir Les cahiers d’Esther : une série pleine de tendresse et d’humour, qui traite aussi de sujets d’actualité et reflète – sans se vouloir prétentieuse – la société actuelle. Vivement la suite !

2 réflexions sur “Les cahiers d’Esther, tome 4 : Histoires de mes 13 ans, de Riad Sattouf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s