Dame d’honneur, d’Anne Glenconner

Fan de la série The Crown (comment ne pas l’être ?!), je ne pouvais pas passer à côté de la lecture des mémoires d’Anne Glenconner, aristocrate et dame d’honneur de la Princesse Margaret pendant des décennies (mais siii, l’amie qui l’accueille sur l’île Moustique dans la saison 3, vous voyez ?!). Rien que la couverture, d’une élégance et d’une fantaisie folles, m’attirait, et me promettait un roman riche !

L’histoire

Bien qu’elle soit l’aînée du richissime cinquième comte de Leicester, Lady Anne Glenconner est une femme et donc une « terrible déception ». Elle n’héritera ni du domaine ancestral ni de la fortune familiale. Ainsi débute la vie riche en contrastes de cette aristocrate, intime de la famille royale, qui oscille entre tragédie et comédie.
Lady Anne raconte les missions diplomatiques aux quatre coins du monde, aux côtés de la princesse Margaret. Elle décrit les fêtes somptueuses et décadentes sur l’île Moustique, propriété de son époux, refuge de la princesse fuyant les paparazzis et paradis pour célébrités comme David Bowie ou Mick Jagger ; mais aussi l’annulation de ses premières fiançailles due à son « mauvais sang » et son mariage tumultueux avec le fantasque Lord Glenconner…
Avec humour, finesse et sincérité, Lady Anne partage ses souvenirs dans ce récit intime et pétillant qui se lit comme un roman délicieusement british.

Mon avis

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce livre ! Les mémoires de Lady Glenconner sont riches, émouvantes, fantaisistes, horrifiantes, mais surtout passionnantes !

Je ne m’attendais pas à trouver une telle richesse dans ce livre ! Une richesse d’émotions, la vie d’Anne étant marquée à la fois par de multiples joies mais surtout des deuils, dont celui de ses deux fils aînés. Une richesse historique, dans la manière dont elle nous décrit la Seconde Guerre Mondiale, l’évolution du monde et de la culture britannique et familiale au fil des décennies. Mais surtout, une richesse de renseignements sur la manière dont est construit le monde aristocratique britannique, et que je ne connaissais pas du tout ! Je suis au fait de l’organisation de la Cour française au XVIIème siècle, mais pas du tout de la classe aristocratique actuelle au Royaume-Uni, je l’avoue ! Et j’ai trouvé le tout passionnant !

J’ai beaucoup apprécié la personnalité de Lady Anne, et la manière dont elle a réussi à construire son récit, à prendre du recul sur les événements qui se sont produits dans sa vie. Au-delà du recul, c’est même un sentiment d’acceptation et de paix qui rythme le récit, et qui apporte beaucoup de richesse dans la réflexion que l’on peut en tirer. Elle décrit certaines situations ahurissantes avec beaucoup de calme dans sa plume, et sans pour autant banaliser ce qu’elle a pu vivre, elle a accepté tout cela, ce qui donne un sentiment très apaisant pendant la lecture.

Il faut dire qu’elle a dû prendre beaucoup de recul pour écrire ses mémoires, tellement sa vie fut folle. Follement agréable parfois, follement tragique à d’autres moments. Entre son mari absolument horrible, l’héritage familial dont elle n’a pu bénéficier du fait de son genre, la Guerre, les deuils, et le monde sans pitié dans lequel elle évolue, elle n’a pas été épargnée. Malgré tout, le récit est ponctué de douce fantaisie, de soirées folles, de fous rires avec la Princesse Margaret, de doux moments avec ses enfants. Ce ne sera pas tant les détails sur la Princesse que je retiendrai, même s’il est appréciable de voir une image un peu plus positive et humaine de la Princesse Margaret; c’est surtout le destin d’une femme, qui n’est pas une héroïne ou une forte personnalité, ses rencontres, son évolution, ses souvenirs.

J’ai dévoré les mémoires d’Anne Glenconner en quelques jours. Le tourbillon de vie qu’elle nous partage est à la fois fascinant et terrifiant, et ne peux que vous les conseiller !

Une réflexion sur “Dame d’honneur, d’Anne Glenconner

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s