Le bureau des affaires occultes, tome 1, d’Eric Fouassier

Ayant adoré la duologie des Francs Royaumes d’Eric Fouassier l’année dernière (cliquez ici pour lire ma chronique sur le premier tome), j’avais acquis à sa sortie audio son nouveau livre Le bureau des affaires occultes. J’ai profité d’une lecture commune avec les copines parisiennes pour le découvrir !

L’histoire

1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente. Le jeune inspecteur Valentin Verne est muté à la brigade de Sûreté, fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime. Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour l’irrationnel, Valentin sait en décrypter les codes. Nommé à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences.
Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d’un criminel insaisissable connu sous le surnom du Vicaire ? Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?

Mon avis

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce premier tome du Bureau des affaires occultes, mais sans plus. Ce fut divertissant, et je lirai la suite car l’intrigue de fond a réussi à me happer, mais je suis loin d’avoir eu un coup de cœur.

Lire ce livre, c’est lire un roman qui mélange les genres historique, policier et fantastique. Et si j’ai apprécié ce mélange, je suis restée sur ma faim car je n’avais jamais assez d’un genre puis d’un autre. Ce mélange est efficace, mais aurait mérité des dizaines de pages de plus pour me contenter. Je n’ai pas eu la précision historique que j’attendais, ni le développement fantastique, ni la tension policière. Le mélange est efficace en termes de divertissement et de rythme de lecture, mais m’a quelque peu déçue en termes de densité. Je garde cependant en mémoire que c’est un premier tome, et que l’auteur se rattrapera peut-être dans la suite…

Eric Fouassier nous plonge dans un Paris à l’ambiance oppressante et très sombre. Une belle partie du roman se passe la nuit, ce qui explique cela, mais pas que. L’auteur introduit le fourmillement politique et social de la ville dans son récit, et lui donne un caractère très cinématographique. Les décors sont très bien énumérés, sans que cela n’amène de longueur. Il se sert de ce contexte historique pour étoffer son récit policier et lui donner une dimension plus intéressante qu’une enquête classique, intérêt rehaussé avec un aspect fantastique qui prend de plus en plus de place au fur et à mesure du défilement des chapitres.

Le roman se scinde en deux intrigues, que j’ai chacune bien appréciées. L’une est historico-policière, tandis que l’autre est bien plus fantastico-dramatique. J’ai adoré la manière dont Eric Fouassier a construit son récit, de manière à jouer avec le lecteur et à planter des révélations à des moments stratégiques du livre; pari réussi pour moi, qui me suis laissée prendre au jeu avec plaisir et qui les ai pleinement appréciées ! Même s’il m’a manqué un peu d’épaisseur et que des hasards heureux venaient ponctuer le récit un peu trop souvent, j’ai lu ce livre comme un divertissement efficace. On sent que c’est un premier tome car l’auteur ne va pas dans le détail, mais je sens que la suite est prometteuse dans l’aspect historique tant que dans l’aspect fantastique.

Même si je suis loin du coup de cœur, je dois bien avouer que Le bureau des affaires occultes m’a totalement divertie. Je ne bouderai pas mon plaisir à la découvrir (spoiler alert : je me suis déjà procuré le deuxième tome, toujours au format audio) !

10 réflexions sur “Le bureau des affaires occultes, tome 1, d’Eric Fouassier

  1. Bonjour,
    Il est intéressant de lire un avis un peu plus mitigé que d’habitude, car je n’avais jusqu’alors rencontré que des avis très élogieux ! Est-il possible de s’arrêter au premier tome car l’intrigue principale est résolue, ou faut-il obligatoirement poursuivre avec le deuxième ?
    Merci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s