Ma PALM du mois d’Avril 2016

Ce mois-ci, je termine les livres empruntés à ma sœur, et je continue les challenges ! J’allie tout ça à des reliques de ma PAL, à des achats plus récents qui me font très envie, à des clubs de lecture, et ça me donne un mois d’Avril varié en lectures !

Ces challenges sont à l’honneur ce mois-ci :
– le challenge ABC 2016 (2 livres)
– le challenge Un genre par mois 2016 (1 livre)
– le Big challenge Livraddict 2016 (1 livre)

Voici les 15 livres que je compte lire durant le mois d’Avril :

Le chant de Dolores, de Wally Lamb
Je compte lire ce roman dans le cadre du Challenge ABC 2016. Puis le rendre aussi à ma sœur, qui me l’a fortement recommandé ! J’ai hâte de découvrir la plume de Wally Lamb !le-chant-de-dolores-3736933

Dolorès Prize a onze ans lorsque son père les quitte, sa mère et elle, et treize lorsqu’elle est violée par le locataire de sa grand-mère chez qui elle habite désormais. Blessée, humiliée, elle vit repliée sur elle-même, se gavant de nourriture et de feuilletons télévisés, et c’est une adolescente obèse et mal dans sa peau qui entrera à l’université.
Maniant le sarcasme et l’humour noir comme des remèdes à sa souffrance, Dolorès raconte le calvaire de ses années d’études : l’abîme de solitude dans lequel elle s’enfonce, à l’âge où ses camarades vont de fêtes en flirts, et son besoin désespéré d’amour et de tendresse qui finira par la conduire au bord du gouffre…
Le combat qui l’attend sera le plus difficile : apprendre à s’accepter, seul moyen pour elle de survivre et, pourquoi pas, de renaître…


Les heures souterraines, de Delphine de Vigan
Ma première fois avec Mme De Vigan, ça se fête ! Ma sœur, qui m’a prêté ce roman (oui, encore !) ne l’a pas apprécié plus que ça… Je pense que ce n’est pas son meilleur livre, mais je souhaite quand même m’y plonger pour découvrir sa si fameuse plume !519B1z8CfZL._SX307_BO1,204,203,200_

Chaque jour, Mathilde prend la ligne 9, puis la ligne 1, puis le RER D jusqu’au Vert-de-Maisons. Chaque jour, elle effectue les mêmes gestes, emprunte les mêmes couloirs de correspondance, monte dans les mêmes trains. Chaque jour, elle pointe, à la même heure, dans une entreprise où on ne l’attend plus. Car depuis quelques mois, sans que rien n’ait été dit, sans raison objective, Mathilde n’a plus rien à faire. Alors, elle laisse couler les heures. Ces heures dont elle ne parle pas, qu’elle cache à ses amis, à sa famille, ces heures dont elle a honte. Thibault travaille pour les Urgences Médicales de Paris. Chaque jour, il monte dans sa voiture, se rend aux adresses que le standard lui indique. Dans cette ville qui ne lui épargne rien, il est coincé dans un embouteillage, attend derrière un camion, cherche une place. Ici ou là, chaque jour, des gens l’attendent qui parfois ne verront que lui. Thibault connaît mieux que quiconque les petites maladies et les grands désastres, la vitesse de la ville et l’immense solitude qu’elle abrite. Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai. Autour d’eux, la ville se presse, se tend, jamais ne s’arrête. Autour d’eux s’agite un monde privé de douceur.

Le prince des maudits, tome 1 : La fille de l’araignée, de Lenia Major
J’ai acheté ce livre au Salon de Montreuil, sur les chaudes recommandations de Harmony la-fille-de-laraignc3a9ethe Witch ! Il m’a d’ailleurs été très joliment dédicacé par Lenia Major, qui est très accessible et vraiment gentille. Moi qui ne suis pas adepte de la fantasy, je compte sur ce roman pour me familiariser un peu plus avec ce genre ! En plus, il convient parfaitement à la consigne « Lire un livre fantasy » du challenge « Un genre par mois » !

Alors qu’elle visite les ruines d’un château allemand avec sa classe, Eva se trouve mystérieusement projetée dans le passé, au cœur d’une bataille médiévale. Elle se voit contrainte de fuir et de protéger le Prince Emil, dont le père a été assassiné. L’intelligence d’Eva lui sera aussi utile que sa pratique des arts martiaux pour vaincre les nombreuses embûches qui se dresseront sur leur chemin. Et dans ses rêves, on la surnomme la fille de l’Araignée, on l’appelle la Maudite. Que veulent dire ces voix ? Saura-t-elle dompter les forces occultes qui la guident ?

Naruto, tome 70, de Masashi Kishimotonaruto70-270x405
Je continue cette saga qui touche presque à sa fin ! Dans très peu de tomes, elle sera terminée. Je suis cette série depuis 10-12 ans, depuis que je suis adolescente en gros, et voir la fin arriver me fait vraiment un drôle d’effet… J’espère sincèrement que ce tome, qui sera lu très vite et très rapidement, me plaira, et annoncera une toute fin de saga grandiose !

Gaï a engagé le combat contre Madara. Sasuke et Naruto sont aux portes de la mort… Heureusement, Obito est parvenu à reprendre le contrôle de son corps face au Zetsu Noir et a rejoint Sakura pour porter secours à Naruto…
Notre héros sera-t-il sauvé à temps ?!

Les anges renégats, tome 1 : Une note de pourpre, de Sylvia Dayles-anges-renegats,-tome-1---une-note-de-pourpre-514471-250-400
Avec ce livre, je participe pour la première fois au club des blogueurs lecteurs de Cleophis ! La consigne est : « Un titre contenant une couleur ». J’ai donc opté pour le pourpre ! J’avais acheté ce livre en brocante l’été passé, et je suis ravie de pouvoir le sortir de ma bibliothèque !

À l’aube d’une vie nouvelle en Californie, Lindsay Gibson rencontre à l’aéroport de Phoenix un ténébreux inconnu: Adrian Mitchell, riche amateur d’avions. Entre eux, l’attraction est indéniable, fatale. Si Lindsay croit à une attirance exclusivement charnelle, la vérité réside pourtant dans le passé lorsque, bien longtemps auparavant, elle s’appelait Shadoe…
Après deux cents ans d’une séparation insoutenable, le Séraphin Adrian jubile. Il a retrouvé son âme sœur. Et à l’heure où gronde la révolte du peuple lycan, il se jure de la protéger de Syre, son père, le chef des vampires…


Love Letters to the Dead, d’Ava Dellaira1507-1
Décidément, depuis sa création, les sélections de livres pour le Club des Tartinnes (le club de lecture de Tartinne aux pommes) font mouche ! J’avais ce livre dans ma PAL depuis Février, il me faisait très très envie, c’est l’occasion parfaite de l’en sortir !

Au commencement, c’était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour… Mais pour faire son deuil, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est réellement passé, la nuit où May est décédée.


L’enfant du Titanic, de Leah Fleming l-enfant-du-titanic
Autant lire ce roman autour de la date d’anniversaire du naufrage de ce fameux paquebot, non ?! Quoi, c’est étrange de célébrer l’anniversaire d’un tragique naufrage par une lecture ? Et bien tant pis ! Ça fait des années que ce livre traine dans mes étagères (ça fait bien 4-5 ans…), il faut bien l’en sortir un jour !

15 avril 1912. Dans l’horreur du naufrage, deux femmes qui n’auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais. Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps. Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n’avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu’elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience…


Audrey Hepburn, la vie et moi, de Lucy Holliday
Quand je suis contactée pour postuler à une Masse Critique spéciale feel-good book organisée par Babelio, et que je vois Audrey Hepburn dans le titre, je ne réfléchis pas je 9782280282635-001-X_0fonce ! Une petite comédie signée Mosaïc pour faire passer les autres romans plus dramatiques, que demander de plus ?

Quand elle touche le fond, Libby Lomax connaît un remède imparable : se rouler en boule dans son canapé pour savourer un de ces films hollywoodiens dont elle est une fan inconditionnelle. Son icône absolue ? L’exquise Audrey Hepburn. Son film préféré ? Diamants sur canapé… De la pure magie…
C’est justement un de ses jours « sans » qu’une chose totalement folle se produit : Audrey Hepburn sort de l’écran ! Une Audrey Hepburn parée de sa petite robe noire, de ses perles et de son fume-cigarette. Venue aider Libby à relancer sa vie en lui prodiguant conseils d’élégance et d’art de vivre. Hallucination ? Bonne fée ? … ou charmante calamité ?


 

In the After, tome 2 : In the End, de Demitria Lunetta
En plus des 220 livres qui m’attendent dans ma PAL, il faut en plus que j’emprunte des livres à la médiathèque ! Vraiment j’abuse, je sais ! Mais là c’est une fin de saga, don j’ai le droit (j’avais dit pas plus de 2 emprunts médiathèque dans le mois, et des suites ou fin de saga) !in-the-after,-tome-2---in-the-end-586430

Trois mois se sont écoulés depuis qu’Amy s’est échappée de New Hope. Depuis qu’elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d’être « sauvée » et emmenée dans ce qu’elle croyait être un endroit sûr. Même alors qu’elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l’oreillette qu’elle possède depuis son départ. Et, d’un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu’Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu’à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken – le frère de Kay – car il détient la solution pour la survie de Baby. Mais avant qu’elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d’Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d’Après.


 

After, saison 3 : After we fell, de Anna Todd
Le tome 2 m’avait franchement saoulé, mais il faut que j’avance dans cette saga qui, tout de même, se lit rapidement et facilement.71BtM-6Z1qL

Le caractère violent d’Hardin continue de lui jouer des tours : il échappe de peu à l’expulsion de l’université et Tessa est sauvée par Zed d’une terrible vengeance des potes d’Hardin. Pour calmer un peu ce jeu malsain et continuer à exercer le métier qu’elle aime, Tessa décide de partir à Seattle où Hardin la rejoint dès qu’il peut. Leurs sentiments se renforcent et toutes leurs colères s’apaisent quand leurs corps s’unissent. Malgré les prédictions de sa mère, Tessa est convaincue qu’Hardin et elle peuvent réussir là où leurs parents ont échoué. Jalousie et possessivité chez Hardin, désir d’indépendance et d’autonomie chez Tessa, mais un besoin mutuel et passionné d’être ensemble, la saison 3 fera découvrir de nouveaux personnages (père de Tessa), fera changer de décor : Seattle, Angleterre… bref tiendra ses lecteurs en haleine, comme Anna Todd le fait si bien depuis le début.


 

Ne lâche pas ma main, de Michel BussiNe-lâche-pas-ma-main-Michel-Bussi
A force de discuter lecture, ma collègue m’a prêté ce roman qu’elle a beaucoup aimé ! Ce sera la découverte de la plume apparemment si prenante de Michel Bussi pour moi ! Je n’ai pas eu le temps de le lire en Mars, je prévois donc de le lire en Avril !

Soleil, palmiers, eaux turquoise de l’île de La Réunion et un couple amoureux. Cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. La femme disparaît de sa chambre d’hôtel. Son mari, soupçonné du meurtre, s’enfuit en embarquant leur gamine de six ans. Le plan Papangue, équivalent insulaire du plan Epervier, enclenche une course-poursuite vite ponctuée de cadavres, dans un décor prodigieux et au cœur de la population la plus métissée de la planète.

The Notebook, de Nicholas Sparks
J’entamerai ma deuxième lecture en anglais avec ce roman de Nicholas Sparks (le premier pour moi !), qui a donné lieu à une merveilleuse adaptation au cinéma ! Je devais aussi le lire en Mars, mais je n’ai pas eu le temps…6a00d8341c67b753ef00e54f6ada9e8834-640wi

 » Je suis un homme ordinaire, et j’ai mené une vie ordinaire. Aucun monument ne sera élevé à ma mémoire, et mon nom sera vite oublié. Mais j’ai aimé de tout mon cœur, de toute mon âme. « . Telles sont les paroles de Noah. Allie et lui se sont connus alors qu’ils n’avaient encore que quatorze ans et depuis l’amour n’a jamais cessé de les unir. Aujourd’hui, cinquante ans plus tard, Noah veille sur Allie atteinte de la maladie d’Alzheimer. Lorsqu’elle a ressenti les premiers symptômes, elle lui a demandé de lui faire la lecture de leur propre histoire. Alors, pendant des heures, il reste auprès d’elle et lui raconte inlassablement leur bonheur. L’évocation au jour le jour de leur amour parviendra-t-il à freiner l’inexorable progression du mal qui ronge Allie ?

La Cuisinière, de Mary Beth Keane
Un roman historique qui m’a l’air très intrigant, que je lirai dans le cadre du club de lecture de Fiona, Our Pretty Books Club ! Il est disponible à la médiathèque, il est assez gros, mais je le lirai quand même car il m’intéresse beaucoup !9782258098626

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté…

Le journal de Bridget Jones, d’Helen Fieldingbridget
Ma première lecture pour le club de lecture Book’in’osaure, que je viens d’intégrer ! J’ai ce livre dans ma PAL depuis des années (ça se voit quand on regarde la couverture…!), et c’est l’occasion parfaite pour l’en sortir !

Célibataire londonienne de 30 ans, Bridget Jones décide de tenir un journal intime et de prendre des bonnes résolutions : arrêter de fumer, perdre du poids et surtout trouver enfin un petit ami correct. Daniel Cleaver le coureur de jupons ? Ou Mark Darcy le psycho-rigide ?
Ce livre fait largement écho à Orgueil et Préjugés de Jane Austen (noms, caractères, histoire…), mais avec une vision contemporaine et extrêmement humoristique. Helen Fielding approche de manière réussie et corrosive sa société dans ce roman ainsi que dans sa suite, Bridget Jones : l’Age de raison.

Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson
Enfin, enfin, enfin ! Pour la toute première fois, je participe au club de lecture de Mango & Salt, le #clublecturems ! Je suis joie de pouvoir enfin découvrir cet essai par cet auteur, dont je n’ai entendu que du bien !9782070129256

Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.
J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.
Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché d’être heureux.
Je crois y être parvenu.
Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.

De la comédie, du drame, de la fantasy, du manga, du contemporain, du thriller, de la romance, de la chick lit, du thriller… Je ne risque pas de m’ennuyer avec toutes ces lectures de tous les genres !
Je ne sais pas si j’aurai le temps de tout lire, mais ce n’est pas grave ! Les livres non lus seront lus en Mai… ou pas !

Avez-vous lu certains de ces livres ?
Qu’avez-vous prévu de lire au mois d’avril ?

Publicités

13 réflexions sur “Ma PALM du mois d’Avril 2016

  1. 70 tomes déjà pour Naruto… Ca fait un moment que j’ai laissé tomber, à peu près au 35-40ème tome. Que penses-tu de l’ensemble de la série ? Pas trop répétitif ? Pas trop de hauts et de bas ? Les personnages évoluent-ils de façon intéressante et logique ?

    Je te souhaite un bon mois d’avril, et de très bonnes lectures !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s