Code 93, d’Olivier Norek

Je ne suis pas une grande adepte des romans policiers, mais généralement, quand j’en lis, 9782266249157j’accroche bien ! A part Fred Vargas, je ne connais que peu d’auteurs de littérature policière ou de thrillers français; et malgré les bonnes expériences que j’ai pu avoir, je reste toujours un peu réticente. Les situations dans l’hexagone me prendront-elles autant aux tripes que les enquêtes du FBI mises en scène par Michael Connelly par exemple ? Et bien grâce à Olivier Norek, la réponse est OUI !

L’histoire
Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits.
Une série de découvertes étranges – un mort qui ouvre les yeux à la morgue, un toxico qui périt par autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3.
Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…

Mon avis
Oui, oui, oui, j’ai adoré ce roman ! J’ai découvert la superbe plume d’Olivier Norek, au service d’une intrigue très noire et glaçante. J’ai dévoré ce roman en pleine surcharge de travail, en quatre petits trajets en train (enfin, petits…), les pages et le temps de lecture ont défilé !

Premier bon point : l’intrigue. Elle est bien réfléchie, bien construite, et multiplie les éléments qui font d’un roman une réussite : morts horribles, victimes mystérieuses, argent, sexe, drogue, ripoux. J’ai réalisé une plongée dans le 93, et ma foi, c’était glaçant. Sachant que c’est un policier de ce département qui a écrit le bouquin, on ne peut que se demander à quel point le fond de vérité fait surface…

Mais le gros point fort de ce roman réside, selon moi, dans les personnages. J’ai ressenti une énorme empathie pour le personnage de Victor Coste, flic intelligent, intègre, protecteur mais néanmoins désabusé. J’ai également beaucoup aimé ses collègues, et l’esprit de brigade qui ressortait des dialogues, avec tout cet humour et ce point du vue dégagé par rapport à leur profession, leur rôle et les affaires traitées.

La plume d’Olivier Norek sied parfaitement au thriller. Sa plume est acérée, les phrases sont concises, les chapitres courts comme pour souligner l’urgence des situations décrites et l’évolution rapide de l’enquête. L’environnement qu’il décrit est glaçant, toutes les pires situations et tous les milieux y passent, et je tombais parfois de très haut par rapport à tout ce que je découvrais.

Petit bémol sur la fin cependant : je l’ai trouvée bien trop simple ! Trop convenue, pas assez haletante, pas entrainante.
J’ai cru comprendre qu’Olivier Norek aurait aimé modifier ce premier roman, et a corrigé ses défauts dans ses suites : il me tarde donc de les lire !

17/20

Livre lu dans le cadre d’une lecture commune organisée sur Livraddict

Publicités

5 réflexions sur “Code 93, d’Olivier Norek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s