Miroir de nos peines, de Pierre Lemaitre

couv69712049

Miroir de nos peines était LA sortie de ce début d’année 2020 que je ne voulais pas manquer. J’avais adoré les deux précédents tomes de la saga de l’Entre-deux guerres, Au revoir là-haut (ma chronique ici), et surtout Couleurs de l’incendie (ma chronique ici). Quand j’ai vu que Miroir de nos peines était disponible en livre audio, j’ai foncé : Pierre Lemaitre sait diablement bien raconter ses propres histoires !

L’histoire

Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire où la France toute entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches… Et quelques hommes de bonne volonté.

Mon avis

Quel excellent moment passé en compagnie de cette lecture ! Pierre Lemaitre propose un troisième tome digne des deux premiers, tout aussi émouvant et moderne, et le conte avec un phrasé et un cynisme incroyablement drôles : j’ai adoré ! Bon, c’est le tome que j’ai le moins aimé de la trilogie, mais je l’ai tout de même adoré !

Premier bon point : retrouver le personnage de la petite Louise, la petite fille d’Au revoir là-haut, fut très émouvant. L’émotion de lire ce qu’un personnage de livre que l’on a rencontré enfant, et qui a grandi, est très particulière. C’est étrange mais très émouvant de quitter les personnages à un moment donné, et de les retrouver grandis des années plus tard. Retrouver Louise fut comme plonger dans un océan de nostalgie, mais une nostalgie agréable. Et la retrouver dans une période comme la fin des années 30, aux prémices de l’invasion nazie, fut très intéressant. Comme à son habitude, Pierre Lemaitre nous livre une flopée de détails passionnants sur la vie des Français à cette période et sur la manière dont ils appréhendaient la guerre. La richesse documentaire de ce livre est très forte, et m’a totalement captivée !

En plus du personnage de Louise, Pierre Lemaitre nous fait rencontrer des personnages tous plus intrigants les uns que les autres. Gabriel, Raoul, Désiré, Gustave, Alice, et bien d’autres, m’ont fait vivre une aventure folle. Le titre de personnage préféré est sans doute aucun attribué à Désiré ! Un personnage tout en ambiguïté tant ses actions sont graves, mais amenées avec tant de générosité qu’il en devient difficile à blâmer. Désiré est typiquement le type de personnage mystère, qui déboule comme par magie dans une histoire et en ressort avec autant de splendeur, tel un ange. Le personnage de Raoul est également assez ambigu, mais très émouvant.

Chaque personnage et son histoire amènent le traitement d’une thématique qui, comme toujours avec Pierre Lemaitre, s’avère très moderne. Ici, la période de l’exode amène forcément des réflexions sur l’individualisme et l’exclusion; l’auteur traite aussi de la religion, de la bureaucratie, des défaillances du système social, de la propagande et des fake news. Son écriture est d’ailleurs très cynique, et il distille ses petites idées politiques de manière très drôle (d’autant plus en version audio). Le fait que ce soit le tome que j’aime le moins de la série relève de l’histoire. Je l’ai bien aimé, mais je l’ai trouvé extrêmement lente à se mettre en place et à révéler tous ses secrets. Du coup, j’ai trouvé que la fin était trop rapide.

La saga de l’Entre-deux guerres étant terminée avec Miroir de nos peines, il semblerait que l’auteur réfléchisse à une saga sur les Trente Glorieuses. Est-ce que je suis déjà joie de la lire ? Totalement !

2 réflexions sur “Miroir de nos peines, de Pierre Lemaitre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s