Les enquêtes de Lady Rose, tome 3 : Raison et châtiments, de M.C. Beaton

En plein mois de septembre compliqué, j’avais besoin d’une lecture audio légère pour me changer les idées. Et quoi de mieux que de continuer la saga légère et divertissante des enquêtes de Lady Rose ?!

L’histoire

Malgré sa beauté, lady Rose Summer a fait fuir tous ses prétendants avec ses idées radicales. Pour lui éviter d’être envoyée aux Indes avec les autres débutantes qui ont raté leur saison mondaine, le capitaine Harry Cathcart a accepté de simuler des fiançailles. Et tout cela à l’insu des parents de Rose, qui ne sont guère ravis que leur fille unique épouse un détective privé. Harry vient néanmoins d’une bonne famille et devrait pouvoir la protéger. Hélas, même un mariage arrangé ne peut empêcher Rose de s’attirer des ennuis !
Au cours d’un bal interminable, elle se lie d’amitié avec Dolly Tremaine, une débutante. Rose est ravie de la prendre sous son aile mais sa protégée est bientôt retrouvée morte dans un parc.
Le capitaine Harry est aussitôt chargé d’enquêter sur ce crime et d’empêcher sa « fiancée » d’être la prochaine victime…

Lire la suite »

Les survivants, d’Alex Schulman

Après avoir vu passer pas mal de coups de coeur pour ce livre, j’ai profité de sa présence dans le catalogue NetGalley pour le solliciter, et me lancer à mon tour dans cette lecture intrigante.

L’histoire

Benjamin, Pierre et Nils sont venus accomplir les dernières volontés de leur mère : répandre ses cendres dans le lac qui borde leur maison d’enfance, non loin d’une épaisse forêt de sapins comme on en trouve en Suède. Là où, vingt ans auparavant, un drame a changé le cours de leur existence.

Lire la suite »

Les grandes oubliées : Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes, de Titiou Lecoq

A force d’entendre des avis dithyrambiques sur ce titre (notamment de la part de Flo & Books), j’ai décidé de lire, enfin, Les Grandes oubliées de Titiou Lecoq, proposé au format audio sur NetGalley.

L’histoire

« On nous a appris que l’histoire avait un sens et que, concernant les femmes, elle allait d’un état de servitude totale vers une libération complète, comme si la marche vers l’égalité était un processus naturel. Ce n’est pas exact. On a travesti les faits. On a effacé celles qui avaient agi, celles qui, dans le passé, avaient gouverné, parlé, dirigé, créé.»
A la préhistoire, les femmes chassaient, au Moyen Âge, elles étaient bâtisseuses de cathédrales ou encore espionnes durant la guerre de Cent Ans ; au XIXe siècle, elles furent journalistes… À chaque époque, elles ont agi, dirigé, créé, gouverné mais une grande partie d’entre elles n’apparaissent pas dans les manuels d’histoire. Dans la lignée des travaux de Michelle Perrot, Titiou Lecoq passe au crible les découvertes les plus récentes. Elle analyse, décortique les mécanismes, s’insurge, s’arrête sur des vies oubliées pour les mettre en lumière. Sa patte mordante donne à cette lecture tout son sel. Les femmes ne se sont jamais tues. Ce livre leur redonne leur voix.

Lire la suite »

Les douleurs fantômes, de Mélissa Da Costa

Ça vous arrive de ne pas apprécier un roman, et de quand même lire sa suite pour voir si ça s’améliore ? Non ? Je dois être la seule à m’infliger cela… Toujours est il que quand j’ai vu Les Douleurs Fantômes proposé dans le catalogue audio NetGalley, et bien je n’ai pas résisté à le solliciter, malgré mon avis très mitigé sur Je revenais des autres dont il est la suite (cliquez ici pour lire ma chronique)…

L’histoire

Rosalie, Gabriel, Tim, Anton et Ambre formaient un groupe d’amis soudé jusqu’à ce qu’un drame les éloigne les uns des autres. C’est pourtant un appel au secours qui, cinq ans après, va à nouveau les réunir. Entre silences amers et regrets, ces retrouvailles vont raviver leurs douleurs fantômes et bousculer leurs certitudes?: mènent-ils vraiment la vie dont ils rêvaient ? Un rendez-vous à la croisée des chemins qui leur prouvera qu’on peut se perdre de vue, mais pas de cœur… Et qu’il n’est jamais trop tard pour changer de vie et être heureux.

Lire la suite »

La carte postale, d’Anne Berest

J’avais entendu tellement de bons avis sur La Carte Postale, qui a notamment reçu le Prix Renaudot des lycéens, que je l’ai immédiatement sollicité quand il est apparu dans le catalogue NetGalley !

L’histoire

C’était en janvier 2003. Dans notre boîte aux lettres, au milieu des traditionnelles cartes de voeux, se trouvait une carte postale étrange. Elle n’était pas signée, l’auteur avait voulu rester anonyme. L’Opéra Garnier d’un côté, et de l’autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et son oncle, morts à Auschwitz en 1942.
Vingt ans plus tard, j’ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale. J’ai mené l’enquête, avec l’aide de ma mère. En explorant toutes les hypothèses qui s’ouvraient à moi. Avec l’aide d’un détective privé, d’un criminologue, j’ai interrogé les habitants du village où ma famille a été arrêtée, j’ai remué ciel et terre. Et j’y suis arrivée.
Cette enquête m’a menée cent ans en arrière. J’ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre. J’ai essayé de comprendre comment ma grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages. J’ai dû m’imprégner de l’histoire de mes ancêtres, comme je l’avais fait avec ma sœur Claire pour mon livre précédent, Gabriële. Ce livre est à la fois une enquête, le roman de mes ancêtres, et une quête initiatique sur la signification du mot « Juif » dans une vie laïque.

Lire la suite »