Celles qui restent, de Samuelle Barbier

Quand j’ai vu que Samuelle Barbier, autrice qui a enchanté mon confinement avec son précédent roman La sirène et le scaphandrier (cliquez ici pour lire ma chronique), sortait un nouveau roman, j’ai foncé tête la première ! Je savais que ce roman me plairait, j’ai donc choisi de le lire pendant une période bien stressante (spoiler alert : j’ai bien fait) !

L’histoire

Celles qui restent est une histoire de sœurs. De femmes. De liens si puissants que les rompre bouleverse tout. Celles qui restent est une histoire de sœurs. De femmes. De liens si puissants que les rompre bouleverse tout.
Clara est l’aînée, la sage, l’exemple à suivre. Celle qui fait tout comme il se doit, quitte à grincer des dents en se forçant à sourire. Constance est la cadette. Si discrète, qu’on en oublie qu’elle existe… jusqu’à ce qu’elle décide de cesser d’exister en se jetant du haut d’un pont. Lucy est la benjamine. Celle qui rit trop fort, parle trop fort, vit trop fort. Parce qu’elle a peur qu’on l’oublie.
Mais il y a aussi Marielle, qui elle, n’a ni sœur, ni frère, ni enfant, tout juste un vieux chien obèse. Celle qui a consacré sa vie aux autres pensait arriver au bout de son chemin dans l’indifférence, jusqu’à ce qu’un ange vêtu d’un manteau rouge se jette d’un pont, juste devant elle, et remette tout en question.

Mon avis

Ce roman est un concentré d’émotions à lui seul ! J’ai adoré, je n’ai pas d’autre mot. Ce n’est pas un coup de cœur, mais une excellente lecture qui a su m’émouvoir !

Savoir que ce roman parlait de trois sœurs me suffisait pour avoir envie de le lire. J’ai deux grandes soeurs, donc forcément, ce roman était écrit pour moi ! Rien que lire un roman parlant de trois soeurs m’émouvait, mais avec l’histoire que l’autrice nous délivre dans ce livre, ce n’est plus de la simple émotion qu’elle m’a délivrée mais un torrent de larmes et un coeur broyé. Je pense que je me suis un peu trop apparentée aux personnages de ce livre pour en ressortir indemne, et ne pas vivre toutes les émotions de cette histoire de manière trop puissante. Tout ça pour dire que j’ai pleuré, voilà ! Et que j’ai été très émue par cette histoire, par ces personnages et leur évolution respective.

L’autrice nous propose un roman à plusieurs voix, dans lequel on suit tous les personnages féminins. Ce mode de narration nous permet d’être au plus près des personnages, de leurs émotions et de leur état d’esprit. J’adore être placée dans la peau de ce témoin omniscient qui connait tout, peut voir à travers les yeux des autres, et décrypter les actions de chacun. J’aime mettre en perspective mes émotions et réactions par rapport aux personnages, et me remettre en question en fonction. Et compte tenu des thèmes évoqués dans le livre, et la manière dont je m’y représentais, autant vous dire que je m’en suis posée des questions !

L’écriture de Samuelle Barbier est d’une douceur fabuleuse. Certains passages sont si doux que j’avais l’impression de flotter en les lisant, même s’ils évoquaient des situations très dures. Je trouve qu’elle a un sens du réel, et réussit à mettre en scène les émotions de manière très naturelle dans les gestes et les réactions de ses personnages. Le seul petit bémol, c’est que j’ai trouvé le roman trop court : j’aurais aimé que certaines scènes soient davantage développées. De même, j’ai parfois eu du mal à m’y retrouver dans la temporalité du roman, qui fait quelques ellipses parfois un peu brutales à mon goût. Mais ce sont de menus détails par rapport au flot d’émotions que ce roman m’a prodiguées !

Je vous conseille chaleureusement ce roman délicat, extrêmement émouvant. Un beau roman qui évoque la force du lien et de l’amour entre sœurs !

Une réflexion sur “Celles qui restent, de Samuelle Barbier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s