Un amour fou, de Catherine Hermary-Vieille

Quand j’ai reçu le mail de la Masse Critique Babelio m’informant que j’avais été sélectionnée pour recevoir Un amour fou, réédition du roman de Catherine Hermary-Veille de 1991, j’ai sauté de joie ! J’adore cette autrice, dont le roman Les années Trianon, lu il y a quelques mois, m’avait totalement emballée (cliquez ici pour lire ma chronique). Le lire 30 ans après sa sortie, même pas peur !

L’histoire

En 1509, à trente ans, Jeanne de Castille, fille d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand d’Aragon, héritière du plus grand empire au monde, est enfermée dans la sombre citadelle de Tordesillas : elle y restera quarante-six ans au secret absolu.
Veuve de Philippe le Beau, souverain des Flandres, elle l’a aimé d’un amour fou. Qu’a-t-elle fait pour mériter ce châtiment ? Pourquoi son fils Charles Quint la surveille-t-il si étroitement ? On la dit démente : un prétexte pour la tenir éloignée du pouvoir ?

Mon avis

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman, très richement documenté, et qui remet en question le surnom de « folle » qu’a pu voir Jeanne Ière de Castille apposé à son prénom au fil des siècles.

Je connaissais vaguement le destin de Jeanne Ière avant d’entamer ma lecture; je connaissais davantage sa sœur Catherine d’Aragon, mais j’avais tout de même bien en tête l’époque et toute la géopolitique en cours. Sans cela, j’aurais facilement pu me perdre parmi tous les personnages de ce roman. Mon conseil quand on commence un roman de Catherine Hermary-Vieille, c’est de connaitre un minimum les personnages et l’époque, sans quoi on peut se perdre parmi les multiples détails et personnages qu’elle décrit. On sent par là que l’autrice est historienne et romancière, réussissant à nous dépeindre avec beaucoup de détails le destin d’un personnage tout en le replaçant dans un contexte fictionnel à coups de dialogues. L’exercice, entre biographie et roman, est périlleux mais parfaitement maîtrisé !

J’en ai appris énormément sur Jeanne Ière, dont je le réalise maintenant, j’avais une vision assez tronquée. Dans ce roman, l’autrice la décrit davantage comme une femme trahie et malheureuse que comme une « folle ». Jeanne, c’est une femme trahie par toutes les personnes qu’elle a pu rencontrer, de ses parents à son mari, jusqu’à ses propres enfants : comment ne pas sombrer dans la dépression et une sorte de folie ? Comment ne pas se réfugier dans l’illusion et la solitude plutôt que d’affronter toutes ces trahisons ? C’est cela que nous explique l’autrice, et réhabilite d’un côté la mémoire de cette femme fragile, et trop romantique pour le rôle qu’on a voulu lui confier.

Un autre petit bémol par rapport à ma lecture, en plus de la multiplicité des personnages, ce sont les longueurs. Le roman couvre des décennies, et il faut avouer que certaines scènes sont longues, et se répètent régulièrement. Ce n’est pas le roman le plus haletant du monde, il ne prétend d’ailleurs pas l’être, mais je pense que sur les 500 pages qu’il contient, quelques coupes auraient pu lui apporter plus de rythme sans nuire au propos. Je regrette également que l’autrice n’ait pas inséré plus d’indications sur l’année qui était traitée, je me suis parfois perdue dans la chronologie des scènes.

Ce roman n’est pas un coup de cœur, mais il m’a plongé en plein cœur de l’Espagne du XVIème siècle, et du destin de Jeanne, aujourd’hui totalement oubliée ou rabaissée dans les livres d’Histoire avec ce surnom de « folle » qu’on lui colle. Catherine Hermary-Vieille lui redonne sa place dans l’Histoire, celle d’une femme passionnée, excessive, romantique, et surtout déçue et trahie. Un très bon moment de lecture !

3 réflexions sur “Un amour fou, de Catherine Hermary-Vieille

  1. J’ai acheté ce roman le mois dernier. Fut un temps, j’ai beaucoup lu Catherine Hermary-Vieille puis j’ai délaissé son univers au profit d’autres auteurs… J’ai relu il y’a quelques années son roman La Bourbonnaise, consacré à Madame du Barry et j’ai remarqué deux ou trois petites approximations qui étaient passées à la trappe au moment de ma première lecture mais j’ai aimé renoué avec sa plume et, Un Amour Fou, que je n’avais pas trouvé jusqu’ici, me tente beaucoup. Je prends notes des quelques réserves que tu soulèves dans ton billet, en espérant malgré tout que cela ne me gênera pas. 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s