Une enquête d’Hippolyte Salvignac, tome 5 : La Malédiction de Rocalbes, de Philippe Grandcoing

Le roman policier historique est un genre qui m’intéresse de plus en plus, et depuis quelques temps, je suis à la recherche de LA saga qui réussira à me happer. Quand j’ai vu que le nouveau tome de la série des Enquêtes d’Hippolyte Salvignac était proposé lors de la dernière Masse critique de Babelio, je l’ai sollicité, et ai eu la joie de voir ma demande acceptée.

L’histoire

Quelle idée saugrenue de vouloir acheter un château en Périgord ! Dominant la vallée de la Vézère où se multiplient les trouvailles archéologiques, Rocalbes avait pourtant tout pour plaire. Mais le séjour d’Hippolyte Salvignac aux Eyzies, capitale mondiale de la préhistoire, tourne vite au cauchemar en ce printemps 1910… Les meurtres se succèdent, tandis qu’archéologues français et étrangers se livrent une guerre impitoyable pour le contrôle des sites. D’étranges personnages mènent un jeu trouble, à l’instar du Suisse Otto Hauser, tout à la fois hôtelier, préhistorien et businessman. Pour corser le tout, le château de Rocalbes semble abriter de lourds secrets de famille. Il est question d’assassinat, de trésor perdu et de fantôme criant vengeance, le tout sur fond d’alcool et de déchéance sociale. Hippolyte aura bien besoin du soutien du clan Salvignac de son impétueuse compagne Léopoldine et des talents de l’inspecteur Lerouet pour démêler l’écheveau de ces multiples mystères.

Mon avis

J’étais très enthousiaste à l’idée de découvrir une nouvelle série policière historique. Et malheureusement, cette série des enquêtes d’Hippolyte Salvignac n’est pas pour moi… Ce n’est pas l’intrigue en elle-même qui m’a déplu, mais bien l’univers de l’auteur, c’est pourquoi je n’irai pas plus loin dans la série.

Ma lecture avait pourtant bien commencé. J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur tout au long du roman : elle est très agréable, et l’époque est bien retranscrite. La manière dont les personnages sont introduits était très bien faite; bien que ce tome soit le cinquième de la série, je n’ai eu aucun mal à évaluer le caractère des personnages dès les premières lignes. J’ai également apprécié que les tomes précédents de la série ne soient pas spoilés, ce qui laisse la possibilité de les découvrir a posteriori.

Cependant, tout cet aspect positif n’a pas duré. J’ai trouvé la mise en place de l’enquête policière très longue, celle-ci ne démarrant réellement qu’à la moitié du livre. L’enquête en elle-même est assez molle : il n’y a de l’action qu’à la fin, et la multiplicité des personnages et des décors fait qu’on est facilement perdu. J’ai également eu un peu de mal avec le personnage d’Hippolyte, qui n’était pas assez charismatique et impliqué dans l’histoire à mon goût. Au final, je me suis ennuyée dans ce roman…

La série des Enquêtes d’Hippolyte Salvignac ne sera pas LA série policière historique de ma vie; malgré une plume agréable, je ne suis pas tombée sous le charme de ce roman. Dommage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s