Réinventer l’amour, de Mona Chollet

Mona Chollet est une autrice féministe vers laquelle je me dirige facilement; mais je dois avouer que Réinventer l’amour ne me tentait pas. Sans sa sélection pour le Club de lectures féministes de Carnet Parisien, je ne l’aurais pas lu.

L’histoire

Nombre de femmes et d’hommes qui cherchent l’épanouissement amoureux ensemble se retrouvent très démunis face au troisième protagoniste qui s’invite dans leur salon ou dans leur lit : le patriarcat. Sur une question qui hante les féministes depuis des décennies et qui revient aujourd’hui au premier plan de leurs préoccupations, celle de l’amour hétérosexuel, ce livre propose une série d’éclairages.
Au coeur de nos comédies romantiques, de nos représentations du couple idéal, est souvent encodée une forme d’infériorité féminine, suggérant que les femmes devraient choisir entre la pleine expression d’elles-mêmes et le bonheur amoureux. Le conditionnement social subi par chacun, qui persuade les hommes que tout leur est dû, tout en valorisant chez les femmes l’abnégation et le dévouement, et en minant leur confiance en elles, produit des déséquilibres de pouvoir qui peuvent culminer en violences physiques et psychologiques. Même l’attitude que chacun est poussé à adopter à l’égard de l’amour, les femmes apprenant à le (sur ?) valoriser et les hommes à lui refuser une place centrale dans leur vie, prépare des relations qui ne peuvent qu’être malheureuses. Sur le plan sexuel, enfin, les fantasmes masculins continuent de saturer l’espace du désir : comment les femmes peuvent-elles retrouver un regard et une voix ?

Mon avis

En commençant cet essai, je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. Le thème ne m’inspirait pas confiance – qu’apprendre de plus que tout ce qu’on a pu lire sur le sujet des problèmes hommes/femmes dans les relations hétérosexuelles ?! – mais je faisais confiance à Mona Chollet pour me proposer des idées nouvelles, ou à soulever des problèmes et idées que je n’aurais lu nulle part ailleurs. Et bon, ce ne fût pas le cas.

Quand on « s’éduque » sur le féminisme et qu’on lit des articles et essais sur le sujet, au bout d’un moment, on tourne en rond. Et malheureusement, cet essai ne déroge pas à cette règle : contrairement à Sorcières qui m’avait énormément plu et fait beaucoup réfléchir, celui-ci ne m’a rien appris. Je ne dénigre pas du tout le travail de Mona Chollet, mais quand on est familier du sujet, ce n’est pas un essai qui révolutionnera la vision du thème.

Ce livre ne se limite pas au sujet de la gestion des tâches ménagères ou de la charge mentale, au contraire; il s’attache à traiter des différences culturelles hommes/femmes profondément ancrées en chacun d’entre nous, du fait de l’héritage historique, religieux et culturel imbriqué en nous. Mona Chollet a réalisé un énorme travail de documentation sur le thème. L’essai est divisé en plusieurs sections, et chacune d’entre elles est largement documentée, d’essayistes et philosophes français et étrangers, mais pas seulement. J’ai aussi beaucoup apprécié que l’autrice se base sur la pop culture, en prenant exemple de séries et films.

En refermant le livre, j’ai eu envie de l’offrir à mes nièces et petites cousines, qui s’apprêtent à débuter leurs premières vraies histoires d’amour hétérosexuelles, histoire de les prévenir de ce qui risque de se produire… Il n’est jamais vain de lire ce genre de livre, hommes ou femme, familier du sujet ou non; ce livre rappelle ce qui doit être rappelé, met en lumière les problèmes qui doivent l’être, et rien que pour cela, je salue sa publication et le travail de l’autrice. A mettre entre toutes les mains !

Publicité

2 réflexions sur “Réinventer l’amour, de Mona Chollet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s