La vie tumultueuse de Mary W, de Samantha Silva

La jolie couverture de ce livre, et son résumé prometteur autour de la vie de la mère de Mary Shelley, totalement inconnue en France, m’ont incité à le solliciter sur NetGalley. J’adore les romans biographiques, et j’avais hâte de découvrir la vie de l’une des pionnière britanniques du féminisme !

L’histoire

Août 1797. Mary Wollstonecraft donne naissance à sa deuxième fille. Malgré la sérénité de la jeune mère, sa sage-femme est inquiète. Elle se surprend à s’attacher à cette personnalité hors du commun et, quand l’état de Mary se dégrade, elle lui conseille de se raconter à son enfant.
Mary se lance alors dans un récit aussi ardent que vivant – l’histoire d’une vraie combattante, d’une aventurière et d’une amante. L’histoire de Mary Wollstonecraft, pionnière du féminisme et mère de Mary Shelley, l’auteure de Frankenstein. Une femme méconnue, à mettre en lumière de toute urgence…
« Le chagrin, ma douce enfant, te mettra à genoux, encore et encore, mais la beauté et l’amour aussi. Suffisamment pour te permettre de te relever, d’essayer encore, de vivre comme chaque être vivant le voudrait : libre. »

Mon avis

Même si j’ai bien apprécié ce roman dans sa globalité, je suis ressortie quelque peu mitigée de ma lecture. Je suis entrée dans ce livre sans rien connaitre de Mary Wollstonecraft, et en suis ressortie en en connaissant évidemment plus, mais pas suffisamment à mon goût…

Je vais commencer par les points qui m’ont le plus déplu dans ce roman. J’ai déjà eu un peu de mal avec la plume de Samantha Silva, que j’ai trouvé dénuée de toute émotion. J’ai mis pas mal de temps à entrer dans le roman, l’autrice alternant deux époques de la vie de son héroïne. J’ai bien aimé la découvrir au crépuscule de sa vie, mais j’ai trouvé que les passages sur son enfance étaient un peu lourds et trop longs. L’autrice a également choisi de taire une grosse partie de la vie de l’autrice, et de proposer une ellipse entre les deux temporalités de son roman, ce que j’ai trouvé dommage. Mais le principal point noir de ce livre pour moi, c’est que l’autrice n’évoque jamais les thèmes des livres écrits par Mary Wollstonecraft; si vous ne connaissez pas ses oeuvres, vous n’en saurez pas plus après avoir lu ce livre; et pour un roman biographique, j’ai trouvé cela un peu moyen…

Mais je dois tout de même avouer avoir apprécié beaucoup d’éléments dans ce livre. Mary Wollstonecraft est une véritable pionnière du féminisme de son époque, très courageuse et droite dans ses idées; c’est donc un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Le livre est très bien documenté, et même si certains passages étaient trop longs à mon goût, il nous permet de nous rendre très bien compte de la personnalité de Mary Wollstonecraft, de son parcours, de son évolution et de ses idées. Cette femme est morte en couches, après avoir donné la vie à sa fille, l’illustre Mary Shelley; j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’autrice nous décrit et met en scène cette relation, la transmission mère/fille, et les idées féministes qu’elles ont fini par partager.

Je suis vraiment sortie partagée de ce roman. Il m’a manqué trop d’éléments biographiques concernant Mary Wollstonecraft pour pouvoir apprécier ce livre à sa juste valeur, même si je n’ai pu qu’admirer cette femme et son parcours. Un livre à compléter avec d’autres, ce que je regrette car ce n’est pas le but premier d’un roman biographie. Dommage…

3 réflexions sur “La vie tumultueuse de Mary W, de Samantha Silva

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s