Les survivants, d’Alex Schulman

Après avoir vu passer pas mal de coups de coeur pour ce livre, j’ai profité de sa présence dans le catalogue NetGalley pour le solliciter, et me lancer à mon tour dans cette lecture intrigante.

L’histoire

Benjamin, Pierre et Nils sont venus accomplir les dernières volontés de leur mère : répandre ses cendres dans le lac qui borde leur maison d’enfance, non loin d’une épaisse forêt de sapins comme on en trouve en Suède. Là où, vingt ans auparavant, un drame a changé le cours de leur existence.

Mon avis

Je suis passée à côté de ce roman. Et ça me fait enrager, car je sens que j’aurais pu être entrainée dans cette lecture si je l’avais lu en papier. Je suis loin de critiquer le narrateur qui remplit parfaitement son rôle, mais je sais que mon esprit aurait travaillé différemment avec la version papier. Donc je suis ressortie mitigée de ce roman dont l’ambiance n’a pas réussi à me captiver.

Car qu’on se le dise, ce roman est avant tout un roman d’ambiance. On plonge au fil des chapitres, dont les époques sont alternées, au cœur de l’histoire de cette fratrie dont la vie a été bouleversée par un événement, qui ne se révèle bien évidemment qu’à la fin. Fin que j’ai immédiatement devinée, tant une situation différente aurait été invraisemblable… Mais même sans avoir deviné, je ne pense pas que ce retournement aurait modifié mon avis sur cette lecture. Malheureusement, je n’ai pas été saisie par l’ambiance du livre; son côté lancinant a été ennuyeux pour moi, et je voyais défiler les chapitres en me demandant ce qu’allait me réserver la fin. Et sans surprise, elle ne m’a pas surprise.

Malgré mon ennui, j’ai été profondément touchée par cette lecture. Moi-même issue d’une sororité de trois, je me suis reconnue dans les relations fraternelles, teintées de jalousie, de besoin de comparaison, de dépendance, d’exaspération et d’admiration. Alex Schulman a un véritable talent pour replonger le lecteur dans son enfance, dans les sensations et émotions de la jeunesse, des vacances. Sans le chercher, j’ai été touchée par cette fratrie meurtrie, qui s’est peu à peu fissurée au fil des décennies. Suivre cette famille sur des décennies a été une expérience assez troublante…

Malheureusement, les émotions n’ont pas suffi à faire accepter ma distance vis-à-vis de cette lecture, et mon manque d’intérêt pour cette intrigue qui n’en est pas une. Dommage…

3 réflexions sur “Les survivants, d’Alex Schulman

  1. … Donc, à lire, si on se sent prêt, en version « lecture » plutôt que audio pour être plus immergé dans l’histoire.
    De mon côté, j’ai beaucoup de réticences à me plonger dans l’écoute des romans, mon esprit a tendance à divaguer (beaucoup plus) que lorsque je lis.
    Je pense que j’aimerais cette histoire… Il faut que je trouve le bon moment. Ta chronique semble me donner une belle idée du contenu.
    Merci à toi de ton partage.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s