I heart Paris, de Lindsey Kelk

iheartparisJ’ai décidé de me remettre à la lecture en anglais cette année. J’ai réalisé que je n’avais lu aucun livre en anglais depuis plus de 6 ans, soit la fin de mes études… Et le pire, c’est que depuis tout ce temps, j’avais des livres en anglais qui trainaient dans ma bibliothèque… Un comble ! J’ai donc voulu me remettre à flots avec un petit roman tout joli, tout doux, et surtout très simple à lire.

L’histoire
Angela Clarck est une Anglaise qui vit une vie de rêve à New-York. Mais elle n’est jamais allée à la capitale de la romance : Paris. Donc, lorsque son petit-ami Alex suggère un voyage romantique là-bas, parce que son groupe de rock passe en tournée par cette ville, elle saute sur l’occasion. De plus qu’Angela écrit un guide de la ville pour un magazine de mode, Belle.
Très vite Angela se retrouve baladant le long de charmante rues encadrées par des boutiques de vêtements de styliste, sirotant du chocolat chaud et dégustant des croissants. C’est un tout autre monde que New-york mais elle pourrait très bien s’adapter à la « joie de vivre » (en français dans la VO) de Paris.
Mais quand Louisa, la meilleure amie d’Angela, se pointe de Londres, ce n’est pas les joyeuses retrouvailles auxquelles elle s’attendait… Et tout à Paris semble n’aller que de pire en pire. Louisa rappelle à Angela que son ancienne vie n’est qu’à un voyage en train de distance. Avec Alex qui passe son temps à faire la fête avec les membres de son groupe et à retrouver son ex, pour la première fois Angela à la mal du pays. Elle en vient à se demander si son couple va durer et se pose des questions sur sa vie de New-Yorkaise.

Ce que j’en ai pensé
J’avoue avoir eu du mal à reprendre la lecture en anglais. Non pas que ce fut une lecture difficile, loin de là, car le langage est très contemporain et franchement simple, et l’histoire plaisante, mais j’ai évidemment mis plus de temps et je devais davantage me concentrer pour lire.

Ajoutez à cela que ce roman est en fait un tome 3… Boulet que je suis, je pensais que I heart New York et I heart Hollywood parlaient d’autres héroïnes, et en fait je ne m’étais pas du tout renseignée là-dessus… Bref passons la boulet attitude…

J’ai bien aimé cette histoire, qui reprend tous les codes classiques de la chick lit : une héroïne un peu gamine qui a un petit-ami parfait mais ne s’en rend pas compte, un boulot de rêve (blogueuse rémunérée pour un magazine mondial), des meilleurs amies complètement dingues qui passent leur temps à la soutenir et à l’aider… Ah, attendez une minute, non non je vous assure, je ne suis pas en train de L’Accro du Shopping ! Bah oui, on dirait bien pourtant !

Et c’est mon problème avec ce livre : j’ai l’impression qu’Angela est une copie de Becky, la truculente Accro du Shopping… Sans partager son principal défaut : être accro au shopping justement. Elle parle beaucoup de mode mais n’a pas spécialement le sens du style, ses cheveux ne sont jamais parfaits, et elle ne jure que par American Apparel.

L’histoire se déroule à Paris, donc forcément on retrouve les classiques de la Tour Eiffel, l’île St Louis, le Pont Neuf, le Marais, Chanel, le métro labyrinthique, les Parisiens et leur sens inné du style, les Parisiennes et leur sens inné de la méchanceté (surtout celles qui sont parfaitement stylées…), blabla. Et on se retrouve aussi en plein Main Square Festival d’Arras ! Et ça j’ai adoré ! Moi qui suis allée au festival il y a quelques années, j’imaginais parfaitement les scènes et j’ai trouvé ça plutôt cool.

L’héroïne est plutôt attachante, ainsi que son entourage, notamment Alex. Elle se retrouve par naïveté dans ses situations complètement dingues, et n’arrive pas à les surmonter seules. Tout se résoud quand elle arrive à joindre sa meilleure amie qui lui regonfle le moral et lui dit quoi faire. Dommage, ce manque de caractère m’a déçu.

I heart Paris n’a rien de bien nouveau et ne tranche avec aucun des codes de la chick lit traditionnelle, et c’est tant mieux car ce n’est pas ce que je lui demandais. Je voulais suivre une histoire simple, sans prise de tête, avec une héroïne mignonne et sympa, et ce fut le cas. Les petites notes d’humour dans les monologues m’ont beaucoup plu, et l’écriture de Lindsey Kelk est très dynamique et plaisante.

Afin de rattraper le reste de l’histoire, j’ai commandé les tomes 1, 2 et 4 en anglais également, que j’espère pouvoir lire rapidement.

14/20

Publicités

5 réflexions sur “I heart Paris, de Lindsey Kelk

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s