Comment (bien) rater ses vacances, d’Anne Percin

Il y a certains livres que l’on découvre par hasard, et qui se révèlent des petits délices. Ce comment--bien--rater-ses-vacances-1469172fut le cas pour moi avec Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin, une petite lecture jeunesse de laquelle je n’attendais rien, et qui a su m’émouvoir. Vivement recommandé à Montreuil par Rondoudou is happpy, je me suis plongé dans ce livre très naïvement, mais en gardant à l’esprit les excellents avis que j’avais pu lire un peu partout.

L’histoire
Pour échapper aux vacances en famille, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère.
Il avait tout prévu pour passer des jours tranquilles devant son ordi… sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Le voilà seul pendant son hospitalisation, et les vacances vont se transformer en feuilleton délirant !

Mon avis
En commençant ma lecture, j’étais un peu dubitative : n’étais-je pas trop vieille pour lire un roman jeunesse, sur un adolescent qui voit ses vacances gâchées par la crise cardiaque de sa grand-mère ? Au départ, sincèrement c’était mal parti.

Je me suis retrouvée dans le quotidien de Maxime, dont le seul trait de personnalité assumé est le cynisme. Il est du genre « Tout me saoule alors je suis cynique comme ça on ne voit pas que ça me touche. » En gros, l’ado bien lourd qui m’a soulé pendant quelques dizaines de pages… Et donc j’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à son histoire, et à ses grandes vacances.

Puis arrive la crise cardiaque de sa grand-mère, et toutes les péripéties de notre héros qui, par la force des choses, va être obligé de s’émouvoir, de se prendre en main, de grandir et de murir. Et là, je dois dire que j’étais totalement dedans ! Maxime m’a ému, de même que sa relation avec sa famille (vivre ensemble sans être réellement proche), ses amis, et sa perception des autres. J’ai vraiment ressenti son évolution, et j’ai aimé davantage le personnage que j’ai retrouvé en fin de roman.

Ajoutez à cette belle évolution du héros des dialogues très bien écrits, une histoire bien construite et énormément d’humour, et obtenez un bon moment de lecture !

Ce roman peut se suffire à lui-même, donc je ne sais pas encore si je lirai le tome 2. Si je le trouve d’occasion, vraiment pas cher, pourquoi pas ?!

16/20

Publicités

6 réflexions sur “Comment (bien) rater ses vacances, d’Anne Percin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s