Les refuges, de Jérôme Loubry

Je suis tombée sur Les Refuges lors d’un passage furtif en médiathèque. Il était là, brillant, seul, prêt à me laisser l’accueillir dans mes mains de lectrice passionnée… Et je ne lui ai pas résisté ! Je l’avais vu passer partout, et surtout, je n’avais vu que de très bons avis sur ce roman. Il me fallait me faire ma propre opinion !

L’histoire

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d’aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.
Lorsqu’elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d’habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l’image que Sandrine en a.
Pourtant, l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ?
Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949 ?
Qui était vraiment sa grand-mère ?
Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien…

Mon avis

Je ne vais pas être très originale dans mon avis par rapport au reste de la population de lecteurs ayant lu ce roman : je l’ai beaucoup aimé !

Un seul mot pour le définir : surprenant ! Je mets quiconque au défi de deviner la fin en lisant les premières phrases de ce roman, ou du moins les premières lignes. J’essaie de ne plus réfléchir en lisant des thrillers, histoire de me laisser surprendre. Et même sans cela, je n’aurais jamais deviné la fin de ce livre ! Jérôme Loubry m’a totalement baladé pendant 400 pages, et m’a livré une conclusion aux attentes qui se sont développées suite à tous les bons avis que j’ai pu lire sur ce livre !

Jérôme Loubry se jour habilement des genres, et mêle policier, thriller, historique et fantastique dans son roman. Le tout se révèle un roman psychologique très bien mené, rythmé, surprenant, dans lequel je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! L’auteur propose par ailleurs une histoire qui tourne autour de thématiques très fortes, que je tairai pour ne pas spoiler, mais qui procurent un flot d’émotions très fortes.

Le seul bémol de cette lecture serait l’écriture. J’ai trouvé le roman très addictif, mais cela ne va pas sans un manque de profondeur dans l’écriture. Du moins, je l’ai ressenti comme tel. Certaines phrases sont magnifiques, mais la plume dans sa globalité a manqué d’un peu de puissance. J’ai cependant trouvé que la psychologie des personnages était très bien exploitée, et que la plume savait aborder une certaine pudeur vis-à-vis du ressenti des personnages par rapport à l’affrontement de certaines situations, ce que j’ai beaucoup apprécié.

Si vous cherchez un roman efficace et addictif, qui vous retournera le cerveau tout en vous donnant beaucoup d’émotions, je vous conseille plus que vivement Les refuges !

Une réflexion sur “Les refuges, de Jérôme Loubry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s