Les secrets de Thornwood House, d’Anna Romer

Quand Anna Autumnalys a proposé ce roman pour son club de lecture, j’ai foncé sur l’occasion de le sortir de ma bibliothèque ! Il y est depuis quelques temps (années…), prêté par ma soeur… Oups ! L’occasion idéale d’enfin le découvrir, sachant que j’avais entendu de bons avis à son sujet !

L’histoire

Lorsque son ex-mari décède, Audrey et leur fille Bronwyn sont forcées de déménager. Heureusement, elles héritent d’une propriété abandonnée à plusieurs centaines de kilomètres de là. Sautant sur l’occasion de recommencer à zéro, elles emménagent dans la vieille demeure qu’elles remettent en état. Un jour, Audrey y découvre une photo d’un précédent occupant, médecin pendant la Seconde Guerre mondiale, et se passionne pour le personnage.
Bientôt, elle apprend que le docteur aurait battu à mort une jeune femme à son retour en 1946. Chose étrange, il semblerait que des meurtres similaires se produisent toujours dans la région. Le tueur serait-il encore en vie ?

Mon avis

J’ai passé un bon moment avec ce roman, même si je m’attendais à franchement mieux… Pour résumer, la fin m’a déçue, et a cassé toutes les idées que j’avais pu me faire concernant les personnages. C’était sympa, mais pas ce à quoi je m’attendais.

Commençons par les points positifs. Le principal point positif relève selon moi de l’ambiance qu’Anna Romer réussit à insuffler à son récit. J’ai été totalement happée par l’atmosphère mystérieuse de cette maison délabrée et loin de tout, de cette Australie immense, à la flore inconnue et à la chaleur étouffante. Même les personnages recèlent tous une part d’ombre et de mystère, avec laquelle sait habilement jouer. D’ailleurs, elle joue avec les genres littéraires, et m’a emportée dans une ambiance tantôt fantastique, tantôt romantique, tantôt dramatique, ce que j’ai particulièrement apprécié. Pour ce qui est du roman d’atmosphère, j’ai été servie !

Là où le bât blesse, c’est en ce qui concerne l’histoire principale, autrement des secrets de la famille de l’ex-fiancé d’Anna. Je n’ai pas spécialement accroché à l’histoire, tout simplement car le personnage d’Anna ne m’a pas plu; et l’histoire étant vécue à travers elle, et bien cela a malheureusement biaisé toute ma lecture. Anna est un personnage particulier, dont je n’ai jamais réussi à bien cerner la personnalité. Elle n’est ni drôle, ni brillante, ni forcément très altruiste, et possède une part de mystère qui ne se lève pas tout au long du livre. Quant à l’histoire en elle-même, pour ne rien dévoiler, j’ai trouvé qu’elle partait bien trop loin, était rythmée de hasards trop heureux, de drames trop dramatiques, jusqu’à partir totalement en cacahuète au moment de dénouement.

Cependant, je ne peux pas dire que je n’ai pas passé un bon moment de lecture. C’est un roman de pure détente, dont il ne faut pas attendre grand chose, mais qui peut tout à faire ravir certains lecteurs. Je pense que, pour ma part, j’en attendais un peu trop, et que la conclusion de cette histoire était too much pour mon cerveau trop pragmatique. Dommage…

2 réflexions sur “Les secrets de Thornwood House, d’Anna Romer

  1. Je te rejoints globalement dans ton ressenti, j’ai beaucoup apprécié l’atmosphère de mystères, mais nettement moins les personnages et dans l’ensemble je ne croyais pas vraiment dans cette histoire… On en reparlera à la fin du moins, mais je crois même qu’il y a eu quelques incohérences dans les révélations finales ! Bref, un roman avec beaucoup de potentiel un peu gâché…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s