Sacrées sorcières, de Pénélope Bagieu

J’avoue tout : je n’ai jamais lu de roman de Roald Dahl. Voilà, c’est dit ! Mais justement, c’est peut-être une bonne chose, car je peux m’émerveiller à 35 ans de son univers et de la fantaisie de ses histoires ! Ce fut le cas avec Sacrées sorcières, que j’ai découvert avec le film, puis avec cette adaptation en roman graphique par Pénélope Bagieu, artiste que je suis depuis des années.

L’histoire

Les enfants sont répugnants! Ils puent! Ils empestent! Ils sentent le caca de chien! Rien que d’y penser, j’ai envie de vomir! Il faut les écrabouiller! Les pulvériser! Écoutez le plan que j’ai élaboré pour nettoyer l’Angleterre de toute cette vermine…
Attention! Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire et ressemblent à n’importe qui. Mais elles ne sont pas ordinaires. Elles passent leur temps à dresser les plans les plus démoniaques et elles détestent les enfants. La Grandissime Sorcière compte bien les faire tous disparaître. Seuls un jeune garçon et son extravagante grand-mère semblent capables de l’en empêcher…

Mon avis

Sans surprise, j’ai beaucoup apprécié ce roman graphique ! L’histoire est belle, émouvante et trépidante à la fois, et l’univers graphique de Pénélope Bagieu se prête parfaitement à cette intrigue !

Je lis peu de jeunesse, et ne suis donc pas exigeante quant à ce genre. Cependant, je ne peux nier que Sacrées sorcières allie tout ce qui me plait dans le genre : aventure et émotions. Roald Dahl se joue des genres, et propose une histoire entre drame, comédie et aventure. J’ai vibré avec les personnages de la première à la dernière plan de ce roman graphique, l’histoire qui m’a été offerte était à la fois palpitante et émouvante, bref j’ai été conquise !

Les personnalités des personnages sont toutes extrêmement marquées : les sorcières sont très très laides et très très méchantes, et les héros sont très très gentils. Mais ça fonctionne parfaitement, c’est un ouvrage jeunesse donc ce côté extrême est pardonnable et passe même très bien. L’histoire a réussi à me faire stresser, mais aussi à m’émouvoir; c’est un très beau roman sur le deuil, le sens de la famille et le fait de grandir et de s’émanciper.

L’univers pop de Pénélope Bagieu se prête très bien à cette univers fantasque et fantastique servi par Roald Dahl. L’artiste a utilisé des couleurs très prononcées, sur toutes les cases, ce qui, ajouté à son trait de crayon assez rond et doux, donne un ouvrage très agréable à lire. J’ai dévoré ce roman en une agréable soirée, et ai retrouvé la candeur de l’artiste que j’aime tant, alliée à un auteur jeunesse culte.

J’ai été conquise par Sacrées Sorcières, roman graphique qui peut être lu par les petits comme les grands. Pour ma part, cet ouvrage a filé chez mes fillots qui, j’en suis certaine, se feront un plaisir de le découvrir, d’en rire et de s’en émouvoir !

Une réflexion sur “Sacrées sorcières, de Pénélope Bagieu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s