Gardiens des cités perdues, tome 2 : Exil, de Shannon Messenger

Il y a un an et demi, je suis tombais sous le charme du premier tome de la saga jeunesse Gardiens des cités perdues (cliquez ici pour lire ma chronique). L’univers, les personnages, la gardiens-des-cites-perdues,-tome-2---exil-543167construction de l’histoire et l’intrigue pleine de mystère m’avait énormément plu, et j’attendais avec impatience que ma médiathèque se procure les autres tomes. Après de (trop) nombreux mois, j’ai enfin pu emprunter le deuxième tome, et me suis empressée de l’ouvrir !

L’histoire
Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…
Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

Mon avis
J’avais très peur de commencer ce deuxième tome, pour plusieurs raisons. La première, et principale raison, était que ma lecture du premier tome remontant à plus d’un an, je ne me rappelais plus que vaguement de l’histoire, de son dénouement, et surtout de tous les petits détails qui avaient fait de ce livre, au moment où je l’ai lu, un petit coup de cœur. Et la seconde raison, c’était que j’avais entendu quelques avis assez mitigés sur ce tome-ci, donc… voilà, j’avais un peu peur !

Quand j’ai commencé le roman, effectivement, mes lacunes de mémoire sont remontées à la surface, et j’ai eu du mal à me remémorer le dénouement de l’ancien tome et tout ce qui s’était passé autour. Et ça m’a empêché de totalement rentrer tout de suite dans le livre, car je n’étais pas totalement imprégnée de l’univers. Heureusement que l’auteure nous fait des rappels de ce qui s’est passé dans le tome précédent, par ci par là, sinon je ne m’en serais jamais sortie !

Mais malgré cela, une nouvelle fois le charme a opéré. Et cette lecture fut très très bonne ! Le mystère s’épaissit autour du Cygne Noir, l’univers devient de plus en plus sombre, les personnages secondaires s’étoffent, et leur passé refait surface, et les relations se complexifient.

Sophie, notre petite héroïne, murit et réalise tout doucement ce qui se trame autour d’elle. J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de sa relation avec ses parents adoptifs, que l’on apprend à connaitre un peu plus attentivement par ailleurs, et prennent une place entière dans le mystère du Cygne Noir.

J’ai hâte de pouvoir lire le tome 3 (que ma médiathèque a déjà, ouf !), et retrouver Sophie, Foxfire et cet univers si riche !

18/20

Publicités

4 réflexions sur “Gardiens des cités perdues, tome 2 : Exil, de Shannon Messenger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s