Celle qui brûle, de Paula Hawkins

Après avoir adoré La fille du train, que j’ai lu il y a plusieurs années (cliquez ici pour lire ma chronique), je n’ai pas hésité longtemps avant de solliciter sur NetGalley la version audio du dernier roman de Paula Hawkins, Celle qui brûle.

L’histoire

À Londres, trois femmes sont frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme à bord de sa péniche : Carla, sa tante, Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps, et Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit.
Si elles ne se connaissent pas, ces trois femmes ont un point commun : chacune a été victime d’une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couve une colère qui ne demande qu’à exploser. L’une d’elles aurait-elle commis l’irrémédiable pour réparer les torts qu’elle a subis ?

Mon avis

J’ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre ! Paula Hawkins a le don de proposer des histoires passionnantes, bien que loin d’être haletantes, grâce à ses héroïnes qui en font tout l’attrait. Ce ne sera certainement pas ma dernière lecture de cette autrice, dont j’ai déjà hâte de lire le prochain roman !

Ce qui fait tout l’attrait de ce roman, et plus généralement des romans de Paula Hawkins, ce sont ses héroïnes. Ici, elle nous propose de découvrir trois femmes, dont les destins vont s’imbriquer autour d’une sordide histoire de meurtre, qui va elle-même faire ressurgir des éléments troubles de leur passé. Tout le roman se joue sur la psyché de ces femmes, que l’autrice nous fait découvrir en alternance au fil des chapitres. Et j’ai adoré découvrir leurs fêlures, leurs forces, et leur passé; ce sont tous ces éléments qui construisent l’histoire de ce roman, bien plus que l’enquête initiale autour du meurtre.

Si vous aimez les thrillers haletants, passez votre chemin ! Le meurtre initial n’est qu’un prétexte pour nous présenter ces femmes brisées, au passé compliqué, qui cachent des secrets et des accidents de vie absolument bouleversants. Je peux comprendre que certains lecteurs n’adhèrent pas à ce genre de roman noir, qui peut paraitre long et surtout plat; pour ma part, je suis toujours convaincue car je suis toujours davantage intéressée par ce qui peut pousser les personnages à avoir des comportements et des réactions extrêmes plutôt qu’à la résolution d’une enquête de meurtre d’un personnage central mais tertiaire. D’autant plus quand ces personnages sont des femmes, issues de milieux totalement différents, dont les destins vont finir par s’imbriquer tragiquement.

Vous l’aurez compris, Celle qui brûle est davantage un thriller psychologique qu’un policier classique. Si vous êtes plus intéressé par des personnages intéressants que par le rythme de résolution d’une enquête criminelle, ce roman pourrait vous convaincre.

5 réflexions sur “Celle qui brûle, de Paula Hawkins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s