Jeanne de Belleville : Le cœur flibustier, d’Isabelle Pellé

Cette année, j’ai envie de découvrir des petits éditeurs, et pléthore d’entre eux publient des ouvrages historiques susceptibles de me plaire. Parmi eux, les éditions Ex Aequo, dont j’ai eu le plaisir de recevoir le livre Jeanne de Belleville dans le cadre d’une Masse critique Babelio.

L’histoire

Alors qu’elle n’a que douze ans, Jeanne de Belleville est mariée de force à Geoffroy VII, baron de Châteaubriant, un homme plus âgé qu’elle. La vie de la jeune châtelaine semble toute tracée. Quelques années plus tard à Nantes, elle rencontre Olivier IV de Clisson, seigneur du Grand Ouest. C’est le coup de foudre. Leur liaison commence alors que Jeanne est mariée. Sa vie bascule. C’est le début d’une émancipation sociale et charnelle. Au-delà des diktats de l’époque, la noble Dame va vivre sa passion. Pour se reconstruire, Jeanne irait-t-elle jusqu’ à tout détruire ? Avec cette biographie romancée, remontez le temps aux prémices de la guerre de Cent ans. Loin des clichés sur l’époque médiévale, découvrez le destin hors norme d’une femme du XIVe siècle. 

Mon avis

Jeanne de Belleville est une figure historique qui m’intrigue beaucoup, et je comptais sur ce livre pour découvrir son destin inédit plus en détails. Malheureusement ce ne fut pas le cas, car l’ouvrage ne traite qu’une partie de sa vie, celle de son enfance jusqu’à son mariage avec Olivier de Clisson. Il peut servir d’introduction, mais il m’a laissée sur ma faim…

En 90 pages, Isabelle Pellé nous présente une Jeanne de Belleville bien intrigante. Prisonnière de son statut, elle s’évade comme elle le peut dans la volupté des sens à travers son histoire d’amour avec Olivier de Clisson. L’autrice donne beaucoup de place aux scènes de sexe entre les deux personnages, ce qui est assez surprenant. Le livre navigue constamment entre plusieurs genres, entre érotisme et biographie, ce qui rend cette lecture assez unique et audacieuse. Pour ma part, même si le livre est complet côté historique, il m’a manqué de dates, de profondeur dans l’univers dans lequel évoluent les personnages, pour réellement entrer dans le livre.

J’ai trouvé la plume d’Isabelle Pellé très belle, mais assez exigeante pour ce genre d’ouvrage. Il ne fait que 90 pages ce qui m’a permis de le lire rapidement, mais je me suis parfois perdue dans cette langue si belle mais à laquelle je ne suis pas habituée, malheureusement. Je sais que la suite sera bientôt publiée; je me laisserai probablement tenter, mais vais tout de même découvrir d’autres livres sur Jeanne de Belleville pour me faire une autre vision de sa vie.

Si je devais user un mot pour décrire cette lecture, je dirai déroutante : je m’attendais à une biographie de facture classique, et j’ai découvert une romance historique certes fidèle dans les grandes lignes, mais à l’érotisme exacerbé auquel je n’étais pas préparée. Cependant, ma curiosité autour du personnage de Jeanne de Belleville n’en est que plus grande, je compte bien rapidement la combler !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s